lundi 16 novembre 2009

Don Camillo Créations - 06 300 Nice



Authentique et délectable

Ce n’est certes pas l’acteur Fernandel qui vous aurait déconseillé cette espace « moderniste » aux sièges parme, aux murs taupe, avec exposition de tableaux du moment B.G. Une verrine d’orchidée agrémente la table tout de blanc « revêtue ». Les assiettes signées
Villeroy & Boch et les verres violets sont d’un bel effet. Mais, à partir de là, les choses « studieuses » commencent avec, en amuse-bouche, une tranchette de pied de cochon, cèpes et polenta goûteuse et parfumée. La terrine de foie gras qui suit, poêlée au vin de Maury, sel noir, chutney de fruits secs (génial !) et pains maïs vallait bien de « passer » sur les quelques bruits d’altercations émanant des cuisines ! Il manque, de toute évidence, un fond musical ! Quant au vol-au-vent de pain aux cèpes, ris de veau, crête de coq sot-l’y-laisse, purée et air à la chlorophylle c’est une véritable révélation ! Très subtil en bouche ! Et puis, c’est la seconde « salve » culinaire (le service est prompt) avec une poitrine de pigeon fumée minute, servie sur pierre et sous verrine, tatin de potiron confit et pressée d’abats au foie gras. Authentique et délectable ! La bavette de bœuf charolais cuit à basse température aux aromates a de quoi interpeller tant il est vrai que sa présentation déconcerte quelque peu ! On envisagerait plutôt un pavé de bœuf et non une « reconstitution » incluant des échalotes ! Le gratin dauphinois, mode 2009, servi dans un os sans moelle se marie idéalement à la bavette. Le poisson du jour, un Saint-Pierre, est grillé à l’unilatérale, légumes du moment, rouille de pomme de terre, chutney de sardine et petit « jus de bouillabaisse » servi en verrine avec sa paille. Original et insolite ! Les desserts commandés au début du repas réservent quelques bonnes surprises, mais manqueraient un peu de consistance, notamment le cheese-cake, figues crues et cuites, gelée d’amande et glace « petit suisse » qui n’est pas franchement « bouleversant » ! Le moelleux de châtaigne, glace en potiron et tuile à la noisette ne nous a pas non plus « scotché » ! Trop « absent », et quelque peu insipide ! Fort heureusement, la variation autour des 3 chocolats, croquant de chocolat noir et orange confite, capuccino de chocolat au lait et fèves tonka, glace au galak, chocolat blanc, et tuile légèrement salée, aurait pu relever le niveau des douceurs mais, et il y a un mais, il manquait d’âme ! Le café est, certes, de chez Malongo mais, cependant, « efficace ». Souhaitons que notre « message » soit « écouté » !
Menu-carte du jour à 42 €, menu retour du marché à 24 €.

Don Camillo créations – restaurant contemporain – 5, rue des Ponchettes -06 300 Nice
Tel : 04 93 85 67 95
www.doncamillo-creations.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire