vendredi 24 septembre 2010

Avignon Grand Hôtel - 84 000 Avignon

Fonctionnel, mais rien que fonctionnel

La proximité (pour ne pas dire le voisinage immédiat) de la gare n’était pas là pour nous « séduire » outre mesure ! Par contre, le « face à face » avec les remparts d’Avignon m’apparaissait beaucoup plus attrayant ! Si l’arrivée dans ce **** nous faisait penser quelque peu à un « hall d’aéroport », il est vrai un tantinet « revisité », je percevais, a contrario, l’accueil du réceptionniste comme assez aimable et professionnel. Il est, cependant, regrettable d’avoir du « jouer » (façon de parler) au bagagiste même s’il y avait un chariot à disposition (à gauche de la réception). Depuis quelques temps le restaurant de l’hôtel est fermé, et ne se « réveille » au petit matin que pour les petits déjeuner en famille. Les bagages une fois montés, nous pénétrons dans la chambre 361.
 Quelle surprise que de découvrir que, finalement, on nous avait réservé une suite en duplex avec canapé en fer forgé, tables gigognes et fauteuils à « oreillettes ». Une petite tapisserie et sa tringle « médiévale » un peu kitch, deux lampadaires du même style, et une applique « flamboyantes » par trop désuète, représentaient là tout l’esprit décoratif du lieu ! S’il est vrai que l’ensemble ne fait pas dans la grande finesse, on peut, cependant, reconnaître que l’espace « respire » la grande générosité, ce qui est déjà fort appréciable ! Un escalier à révolution mène au premier niveau, et plus précisément à deux belles chambres pour le moins confortables, parfaitement équipées, mais sommairement décorées, ainsi qu’une salle de bain très fonctionnelle avec tout ce que l’on peut souhaiter en matière de peignoirs, draps de bain, shampoings, lait pour le corps, mules et séchoir à cheveux. Pourtant, le charme est totalement occulté du lieu ! Ici, c’est le fonctionnel qui prédomine avec un mini bar, un écran LCD Samsung, un espace douche, lavabo et w.c au « rez-de-chaussée ». Malgré les tons chauds ocre, rouille et beige qui sont ici omniprésents, l’ensemble ne parvient pas à « convaincre » !
 On n’ « adhère » pas un instant, si l’on est sensé, au décor ! Mais finalement, après une journée harassante, on finira par apprécier ce côté extrêmement fonctionnel de la chose (ce qui la ferait s’apparenter beaucoup plus à une résidence hôtelière) et c’est, peut-être bien, tout ce qui compte pour nombre de clients de passage, qu’ils soient dans les affaires, le négoce voire même le show-business !

8h45, le petit déjeuner s’annonce à la porte ! On demeure, je dirais (presque) malheureusement, sur le même registre, sans grande originalité, avec ses petits pots de confitures « industriels », ses sachets de thés Lipton, ses mini plaquettes de beurre, ses yaourts, sa panière de baguette (assez fraîche), ses mini pains aux raisins et au chocolat et puis, son jus d’orange en pack ! L’oubli des petites cuillères, fourchettes et autres couteaux, ainsi que du sucre, nous fera passer un coup de fil au service d’étage qui réparera l’omission quasiment sur le champ ! Tout ceci est bien navrant quant on sait ce que l’on peut faire en matière de petit déjeuners avec quelques « touches » de naturel, et un autre « état d’esprit » !
 L’accès au wifi essentiellement dans le hall, et pas dans les chambres, ni même dans les appartements, pour un **** cela fait malgré tout désordre ! Si le propriétaire de cet hôtel (et de quelques autres encore) pouvait tenir compte de mon « message », je n’aurais pas écrit ces quelques lignes pour rien !

Avignon Grand Hôtel****
34, bd Saint-Roch 84 000 Avignon- 
Tél. : 33 (0)4 90 80 98 09

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire