dimanche 5 septembre 2010

La Guinguette du Vieux Moulin - Villeneuve-Lez-Avignon



Atmosphère quand tu nous tiens


Traversez le pont reliant Avignon à Villeneuve-lez-Avignon, via l’Ile Piot, et puis, arrivé au pied de la Tour du Roi Philippe IV le Bel, laissez-vous « glisser » vers la berge du Rhône toute proche pour pénétrer dans l’antre de Marc et Philippe, les heureux propriétaires d’un lieu magique à plus d’un titre. Déjà, vous vous trouverez plongé dans l’ambiance, à peine franchi le portail, d’une terrasse se prolongeant sur plus d’une dizaine de mètres pour finir par « dominer » le Rhône sur les vingt mètres suivants.Les canards viennent vous « saluer » et c’est assis là, à l’ombre d’un parasol ou des canisses, que nous aurons, cartes en main, optés pour une assiette de charcuterie (l’entrée du jour) saucisson, chorizo, jambon cru et mousse de canard, honorable mais pas transcendante, ainsi qu’ un taboulé assez léger, sans trop de poivron, et des asperges vertes, sauce vinaigrette et mesclun relativement goûteuses. N’oublions pas que nous sommes dans un lieu rustique à plus d’un titre, essentiellement basé sur l’atmosphère ! Nous apprendrons, en discutant avec Marc, que Jacques Higelin, outre d’être son ami, est un habitué des lieux, et qu’il s’adonne, non pas à des concerts, mais à des « échanges musicaux » avec un public tout acquis à sa « cause » ! D’autres tels Les Chevaliers du Fiel viendront y tenir l’ « affiche » (bien qu’ici il n’y en ait pas vraiment !). Le jour de notre visite, une expo photos de Guy Delahaye, révélera notamment, ce jour-là (17 Août), un hommage appuyé à Philippe Auron, un comédien décédé le 31 Juillet, ainsi que des portraits en noir et blanc de Nougaro, Juliette Gréco, Jean Ferrat ou Philippe Léotard qui auront pris possession des murs d’une salle déjà bien garnie d’objets totalement hétéroclites.
La brochette de bœuf, ratatouille et riz au cumin se laissera déguster sans réelle contestation, tout comme la côte de bœuf (environs 400 gr) grillée et le demi poulet fermier des Halles, accompagnés, quant à eux, de pommes rattes. Un repas ne serait pas lui-même s’il n’y avait eu l’instant desserts avec un duo de mousse aux chocolats blanc et noir en verrine onctueux à souhait, une pannacotta aux coulis de framboises « nickelle », une tartelette aux pommes, certes goûteuse, mais un poil « maigrichonne » ainsi qu’une crème brûlée à la ricotta dont la texture et l’arôme à la violette ne nous aurons pas franchement convaincus. Néanmoins, il reste à cet endroit un charme indéniable qu’il serait bien malaisé de pouvoir lui contester !


« La Guinguette du vieux Moulin »
5, rue du Vieux Moulin-30 400 Villeneuve-lez-Avignon- Tél. : 04 90 94 50 72
www.guinguettevieuxmoulin.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire