vendredi 8 octobre 2010

Extramuros - 84 000 Avignon


Extra ou introverti ?

C’est, très certainement, l’une des brasseries les plus « stylées » que nous ayons eu à « tester » sur Avignon. Il est vrai qu’avec sa déco des plus atypique, elle surprend d’entrée de jeu, sans « sombrer », toutefois, dans le « branchouillard » ! La porte franchie, vous voici donc « plongés » dans l’univers de Françoise et Frédéric Laloy, les heureux propriétaires du lieu, un lieu, comme ils se plaisent à dire, non pas « in » mais « off » ! Son bar en chêne patiné et zinc, ses lustres à pampilles, et fausses bougies, de fer forgé, son « méli-mélo » de miroirs anciens, si ce n’est baroques, ses tables carrées, ses chaises translucides « griffées » Philippe Stark, lui confèrent une ambiance à nulle autre pareille. C’est donc face aux remparts que nous dégusterons un foie gras mi- cuit façon Extramuros, généreux et goûteux tels que nous les apprécions, un pavé de thon « juste » saisi, concassée de tomates et échalotes (à part), ratatouille maison ( ?) et, grosses frites juste dorées. La bavette d’aloyaux poêlée aux échalotes confites se révèlera fort goûteuse, certes pas très généreuse, mais, avouons-le, ce jour-là, (très) suffisante. Le filet de bœuf poêlé, gratin dauphinois (brûlant, on ne s’en plaindra pas trop !), se dévoilera hyper copieusement, et d’une qualité parfaitement honorable ! Le rosé Côtes du Rhône, Château d’Hugues-Rosé du vent-2007 s’avérera (superbement) fruité, rond en bouche et judicieux avec les mets choisis. N’omettons pas de signaler notre « passage » du côté des toilettes fort aguichantes, notamment, avec un mur en savon de Marseille (curiosité de l’endroit), et une robinetterie atypique, et lumineuse. Côté desserts, nous aurons laissés nos papilles « décider » de  notre sort avec une crème brûlée à la vanille Bourbon, onctueuse, crémeuse, et hyper (bien) vanillée. Bravo au chef ! La pomme au four, cannelle et brin de romarin aura le mérite de respecter notre ligne, et nous ne pourrons que lui en être gré ! Quant au gâteau moelleux au chocolat (15 minutes d’attente), glace au chocolat blanc, il se situera, soyons objectifs, dans la bonne moyenne de « sa » catégorie culinaire ! L’« affaire » aura été « conclue » en à peine quarante à quarante-cinq minutes, ce qui augure assez bien de la célérité du chef, et du service !
Les jeudis jazz d’Extramuros, entrée libre dès 20 heures.

Extramuros – 44, boulevard Saint-Michel – 84 000 Avignon- Tél. : 33 (0)4 32 74 22 22



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire