samedi 16 octobre 2010

Le Forum - 84 100 Orange



Sous le charme…

Dans l’une des ruelles (encore) « vivantes » du vieil Orange, jouxtant le théâtre Antique, il est une (petite) table de vingt couverts qui vient, depuis peu, de « changer de cap » avec, dorénavant, aux « pianos » Sylvain Boulesteix, et son épouse Stéphanie en salle, venus là de la Côte d’Azur où ils œuvraient déjà dans un autre style de restauration. En disciple d’Auguste d’Escoffier qui se respecte, ce chef a su insuffler un « air » nouveau sur cette enseigne déjà bien connue des Orangeois. La déco a été totalement revisitée avec goût et discrétion. Sur votre gauche un mur couleur pourpre, alternant un mur de pierre taillée surmontés de poutraisons très XVIIème en parfait état de conservation. L’accueil, toujours l’accueil (déterminant soit dit en passant !) me diriez-vous. Eh bien, il se révélera d’une extrême gentillesse et disponibilité ! Ici, on travaille en famille et cela se sent, et se ressent ! Nous ne serons pas « bousculés » lors de la sélection à la carte et, bien au contraire, judicieusement conseillés. La noix de ris de veau panés au parmesan, façon meunière, sur lit de mesclun, ne manquera pas de « surprendre » nos papilles plus accoutumées (façon de parler) à les envisager à la crème avec des morilles, ou poêlées jus court.
Le résultat est plus qu’édifiant, voire oserais-je même dire, bluffant ! Le mi-cuit de foie gras de canard conçu par Sylvain, parfumé au Beaume de Venise paré de sa cuillerée de figues confites, et de son pain noix et figues, fait dans le « superlatif » d’un produit excellemment concocté avec le savoir-faire, et la grandeur d’âme, d’un chef empli de sincérité. 
Le magret de canard hyper rosé comme il se doit, se dévoile, non seulement, (assez) opulent, mais, avec son foie gras poêlé fort justement saisi, d’une belle finesse gustative. Le filet de bœuf cuisiné sauce au foie gras et truffes d’été, dévoilera un produit remarquable en  tous points et d’une « largesse » fort appréciable. Les quarts de pommes de terre sautés, la ratatouille incontestablement fraîche, et les tomates cerise en branche poêlées font là plus qu’actes de présence. On se  plairait (presque) à les envisager « seuls », pour le plaisir des sens. Les pâtes fraîches « del mar », poêlée de gambas cuisinées aux dés de tomate, de courgette, le tout subtilement crémé, auront tôt fait de venir à bout de notre appétit pourtant « mis en éveil » depuis le début de la dégustation. L’instant (quasiment) inoubliable s’avèrera celui des desserts avec une pomme Amandine, sur lit de feuilletage, succulente, et dévoilant un arôme aguichant persistant (nous ne nous en plaindrons pas) de crème d’amande. Un tiramisu aux figues, fera, quant à lui, dans la grande justesse d’alliance avec ses (petites) figues rôties. Une « cocotte » de chocolat cœur coulant clôturera le « bal » culinaire. Délicatement « mise en scène » en trois ramequins, l’un pour un cœur coulant d’anthologie qui s’« agrippera » à la cuillère pour finalement mieux en dégouliner, un second de crème Anglaise maison, et un troisième de chantilly, tout aussi fraîche que son prédécesseur. Vous en aurez, très certainement, conclu, tout du moins j’ose l’espérer, que je suis tombé sous le « charme » de ce « virtuose » de l’art culinaire !
Fermé le lundi et le samedi midi.

Le Forum
3, rue Mazeau – 84 100 Orange – Tél. : 04 90 34 01 09

1 commentaire:

  1. Je trouve les explications divines et les plats splendides. Je vis dans le Lot et j'ai à nouveau envie de manger du foie gras et du canard !

    Tout ceci est bien, mais, quel est le prix de la carte ou des plats ??? merci. bb.cathe@yahoo.fr

    RépondreSupprimer