mardi 18 janvier 2011

La Potinière - 06 400 Cannes

Les yeux dans les yeux …

Ce perpétuel « échange de vue » avec le Palais des Festivals dure depuis 1982, date de sa finition, et de l'après guerre avec l'ancien casino Municipal de style Napoléon III, du temps ou il était le Provençal. Et, même si le « nouveau » Palais ne fait pas l'unanimité au niveau du bon goût, force est de constater qu'il draine une clientèle très cosmopolite et que l'un des premiers à en bénéficier serait, lors des salons et autre manifestations, notre table de l'instant … Côté déco, on demeure dans un relatif classicisme avec tomettes provençales, murs beige foncé, four à pizza au feu de bois, et finalement, une ambiance très « jardinière » ! Côté cuisine, la carte de Ludovic, le chef, dévoilera une originalité indéniable, une carte sans le moindre « temps mort », tout en émoi ! Les deux œufs coques « fermier » extra frais, « plein air », avec leurs mouillettes au foie gras, raviveront de doux souvenirs, comme « quant on était petit » ! Le foie gras de canard mi-cuit en terrine s'avérera extrêmement goûteux, assez généreux, accompagné d'un chutney à l'ananas. 
Quant aux beignets de fleur de courgette, coulis de tomates fraîches, nous aurons la surprise de découvrir, là, les deuxièmes meilleurs de la Côte ! Côté plat du jour, un duo de saumon poêlé aux graines de sésame, et thon en mi-cuit, beurre blanc à la truffe et riz sauvage, nous la jouera subtil et démonstratif. La sole meunière au persil plat grillée à la plancha, pomme de terres à l'huile d'olive, n'aura rien à nous contester et surtout pas de l'avoir dégustée en trois coups de fourchettes ! L'entrecôte grillée (300 grs) aux morilles, son gratin Dauphinois, se révélera tel un « poids assez lourd » mais avec une force de conviction étonnante ! Le pain perdu, sauce Carambar et glace à la fleur de lait, le gros macaron tout chocolat et mousseux au Nutella, ou le baba au rhum en verrine chantilly maison auraient détesté que l'on se refusât à eux et comme nous ne sommes pas d'un naturel contrariant, vous imaginez bien la suite ! Par contre, pour les crêpes au miel de lavande, non, franchement, y'a de l'abus ! 
Parce qu'en matière de crêpe, faut pas se la jouer Cancalaise ou Rouennaise quand on a pas le « petit plus » qui fait chavirer les coeurs ! Ceci dit, sans être un bon crêpier, on peut être un bon cuisinier, preuve s'il en est !
Menu saveurs à 29,90 €. Menu Plaisirs à 20,90 €. Formule Palm Beach à 17,90 € (entrée, plat ou plat, dessert). Neuf variétés de pizzas au feu de bois.

La Potinière - bistrot gourmand
13, Square Mérimée – 06 400 Cannes
Tél.: 33 (0)4 93 39 02 82 / www.lapotiniere.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire