dimanche 18 mars 2012

Hôtel Le Saint-Paul ***** - 06 570 Saint-Paul-de-Vence



Déférence et humilité

On ne vous l'aura peut-être pas dit, mais Le Saint-Paul, c'est « le » ***** le plus « villageois » de la Côte d'Azur (avec La chèvre d'Or, et Le Château Eza, bien sûr). Et ce n'est pas, Jérôme Vesoux, le tout nouveau directeur, qui nous contredira ! A lui, d'ailleurs, de vous expliquer pourquoi ! Il est vrai que nous serons heureux de le savoir ici, lui qui « œuvrerait », volontiers, en toute déférence, et humilité. Et çà se verra ! Mais, l'essentiel (pardonnez-moi, Monsieur Vesoux), ici, ce sera cette sensation de sérénité, de quiétude, si ce n'est de « zénitude ». Incroyablement empreint d'une aura bouleversante de générosité, et de spontanéité, le lieu nous prendra délicatement, et insensiblement, aux tripes, pour ne plus nous « lâcher » de tout le séjour. L'« épreuve » de la remise des clés, en l'occurrence la 36, et la 38, se déroulera dans le tact, et la délicatesse, et Corinne, la chef de réception, de nous envoyer le bagagiste car, il faut bien l'avouer, l'accessibilité, côté bagages, ne sera pas, franchement, le point fort ! La suite n°10 étant en travaux jusqu'au mois de juin, ce sont deux Junior-Suites, au 3e niveau, en face à face, qui auront pour mission de « capter » nos sens, et Dieu seul sait s'ils sont « aiguisés » !  

Mission parfaitement accomplie, je puis vous l'assurer, avec deux espaces, respectivement de 35 et 40 m², tout en élégance, et raffinement, deux espaces tapissés de lin, de chez Manuel Canovas, ou Pierre Frey, l'un côté rue Grande, et donc village, côté authentique si j'ose dire, dans les tons vieux rose, beige et marron, si ce n'est taupe, mobilier de chez Taillardat, et Mise en Demeure, lit à la « Polonaise », ciel de lit tombant, bergère, commode, et secrétaire Louis XV, bureau de style colonial Anglais en laqué noir, et écran L.C.D, avec toute la TNT disponible. En sous-pente, l'espace offrira des fenêtres « léchant » les murs voisins. Les pigeons seront même de la partie, roucoulant, généreusement, sur le toit d'en face ! L'aspect salle de bains ne déméritera pas. Tout en générosité, et fonctionnalité, marbré, en-dallé et empierré jusqu'au cou, cabine de douches, double vasque, et fenêtres avec vue sur les sommets tout proches. On aura, d'ailleurs, pensé aux moindres détails avec un téléphone mural, juste à côté des aisances !  

Histoire, peut-être bien, de vous rappeler à la triste réalité de notre XXIe siècle ? La petite attention quotidienne, une rose dans son vase, prête à se flétrir, mais qui, par une main secourable, n'en aura jamais eu le temps ! Le second espace sommeil, la 38, se révélera quasiment à l'identique mais, cette fois, côté vallée, dans les tons rouille, beige, et marron, avec vue majestueuse à 180° sur un paysage idyllique, quasi pictural ! Côté village, mon fils s'installera, côté vallée, nous nous réfugierons avec cette sensation de bien-être qui ne nous quittera plus, même lors du petit déj', amené en chambre, sur (grand) plateau, par un personnel congruent, pudique même, ponctuel indéniablement, aussi réservé, et efficient que celui du service de chambre.  

Un petit déj', modèle du genre, bien équilibré, bien « éduqué », non « paumadé », thés Mariage Frères, confitures maison à la fraise, ou à l'orange amère, et miel des montagnes environnantes, beurres Mère d'Isigny ou d'Echiré, mini baguettes, et viennoiseries, jus d'orange pressé du matin, et la rose (re)cueillie rien que pour nous, tout du moins, se plaira-t-on à l'envisager ! Côté room-service, n'imaginez surtout pas de l'expéditif ! Ici, point de place pour l'hypocrisie, mais plutôt pour une indéniable bienveillance.

Il ne vous manquera plus que de quérir, selon la carte, pâtes au saumon fumé ou tomate-basilic, salade de jeunes pousses, œuf mollet, tomate et lamelles de truffe, concoctées par Laurent Paccini (le chef), lui-même, assiette de fromages, et, par là même, un joli florilège de son savoir pâtissier, tarte au chocolat praliné, salade de fruits frais exotiques, baba au rhum et tartelette poires-amandes, un savoir dont vous pourrez profiter de 7h du matin à 2h du matin, sur simple appel au 9, comme nous, en ce dimanche midi.
Junior-Suite Vallée : Basse Saison : 370 € / Moyenne Saison : 420 € / Haute Saison : 490 €
Junior-Suite Village : Basse Saison : 320 € / Moyenne Saison : 370 € / Haute Saison : 430 €
Petit-déj' continental : 22 €/pers. Petit Déj' Saint-Paul : 28 €/ pers. Les petits chiens bien élevés seront les bienvenus : 50 € / jour
Fermeture annuelle de l'hôtel et du restaurant : du 1er Novembre 2012 au 31 Mars 2013

Hôtel Le Saint-Paul*****
Groupe Baglioni Hotels
Relais & Châteaux
86, rue Grande
06 570 Saint-Paul-de-Vence
Tél.: +33 (0)4 93 32 65 25

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire