dimanche 4 mars 2012

IX NOVE - 06 400 Cannes


Nous titiller les sens !

Igor, et Loulou, ou Loulou et Igor, ce sera (presque) la même chose, car ces deux là marchent main dans la main, l'un en tant que patron qui fera totalement confiance à l'autre, et l'autre directeur de salle qui respectera la confiance accordée ! Justement, ce jour-là, la « dualité » pensante, les deux « énergies » du Nove, se trouveront en aparté, devant la porte. Toujours aussi prévenants, jamais contrariants, et encore moins décevants ! « Notre » table, juste à gauche, comme la dernière fois, nous précisera Loulou, face au bar et à l'écran qui passera en boucle quasiment tous les plats concoctés par le chef (et photographiés par Igor lui-même) histoire de nous titiller les sens ! Aujourd'hui, grand chambardement dans nos « usages » avec une carte, un menu « Grand Marnier » et une formule du midi. Mais, préalablement, histoire, peut-être de nous donner des regrets, nous nous verrons « gratifiés » d'une salade de la mer, gambas et cèpes poêlés, éclatante ! La mozzarella di Buffala, et jambon doux, crémeuse à cœur, enjôleuse à souhait, sphères de fromage frais sur « rivière » de poivron doux et foie gras poêlé, franchira allégrement le seuil de la respectabilité pour verser dans la sensibilité ! 
Le magret de canard au Grand Marnier, ses petits coeurs d'artichauts poêlés, l'émincé de volaille, sauce au wok, soja et graine de sésame, et la tagliata de filets de bœuf grillé, légumes et cèpes poêlés, s'inscriront dans une excellence à laquelle cette table semblerait s'être véritablement attachée ! Le rapport qualité-prix-créativité m'apparaîtra quasiment imbattable sur Cannes ! L'assiette de fromage (pas de maître ici), ricotta, pecorino 6 mois et 3 mois, et parmiggiano, huile d'olive, miel, stracciatella et vinaigre balsamique pour agrémenter, transcendera la transition. Dolci, dolci ! Rien qu'à l'entendre susurrer à l'oreille, nos papilles frémiront non pas d'angoisse, mais de bonheur ! Mi-cuit, chocolat et banane, maison, crème au Grand Marnier, tirami-sù majestueux, fait à la minute, grostatta (« grosse tata ») aux griottes, un peu dans le genre linzer, vous savez, pâte sablée et confiture délicieusement mêlées, nous blufferont sans conteste, de quoi, graver les esprits les plus sourcilleux !
Formules déjeuner à 12 €, 15 €, et 18 €. Menu Nove à 29 €, servie jusqu'à 14 €, le midi, et le soir jusqu'à 22h.
Le soir, du lundi au jeudi, un menu acheté, le second – 50 %.
Entrées de 11 à 22 €. Viandes de 20 à 60 €. Poissons de 26 à 35 €. Pâtes de 15 à 23 €. Fromage Italien 15 €. Desserts à 10 €.
Ouvert du lundi au vendredi, et le soir le samedi.

IX Nove
24, rue Pasteur
06 400 Cannes
Tél.: +33 (0)4 93 43 20 37

Note : 13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire