samedi 3 mars 2012

La Mère Germaine - 06 230 Villefranche-sur-Mer


Les « Inoxydables » !

Un impensable coup de mer en Novembre 2011, et voilà la « Mère Germaine », son gendre idéal, Rémy Blouin, le digne héritier de Germaine (depuis 46 ans), chamboulés au point même d'avoir été amené à une sage, mais nécessaire réflexion ! Il est vrai qu'à près de 75 ans, et face à la « détermination » des éléments, Rémy, pourtant une force de la nature (d'origine Polynésienne), aura, l'espace d'un instant, dû se poser la question : « Vais-je continuer, ou ne vais-je pas continuer ? ». Là aura été la question ! Mais, si j'écris ces quelques lignes aujourd'hui, autour de la table, au côté de Rémy lui-même, c'est qu'il aura vite réfléchi avec le conseil appuyé d'Angélique Cardon son assistante, et opté pour la décision qui s'imposait ! Relever ses manches, tout reconstruire (car tout aura, ou presque été détruit - si, si, j'ai vu les photos !), et perpétuer la légende ! 
Une autre hésitation se sera installée dans son esprit, dois-je refaire tout à l'identique, ou tout en alu, sachant que ses voisins se seront pliés à cette triste règle ! Il tranchera pour le respect de la tradition ! Le bois, et rien que ! Indéniablement, au jour d'aujourd'hui, Rémy, l'âme du lieu, demeurera fidèle à « sa » Germaine, fidèle à lui-même ! Il arrivera, à peine 13h15 passés, saluant quelques clients au passage, une poignée de main par-ci, ou un baisé par-là, une inclination de tête, donnant quelques directives pour les amuse-bouches, et son fils, Thierry, de s'exécuter en toute intégrité, et respect pour un père qu'il admire ! Les filets de rougets, les gambas sur lit de tomate fraîche, le saumon fumé, etc., etc., feront montre d'une « attention » acérée ! Le carpaccio de Saint-Jacques à l'huile de truffe, petite riquette citronnée, se révélera « excellentissime », velouteux, généreux, et plantureux ! Les rougets simplement « frit-secs », comme dira Rémy, s'imposeront tout en spontanéité, et suavité ! Le loup label rouge, à la plancha, au thym frais, son beurre blanc, sa pomme de terre au four, sa crème fouetté à la ciboulette, crèvera « l'écran », tout de naturel, et de justesse ! Les gambas rôties, risotto façon paella, chips de chorizo, et coulis de persil à l'ail frais, se la joueront « profil haut », et ligne sveltesse ! Le baby homard rôti, entièrement décortiqué, « désossé » diront certains, écrasée de pomme de terre, bisque crustacé, allez soyons « vrais », s'inscrira dans l'authenticité d'un produit hors norme, habilement interprété par une équipe de sept personnes en cuisine ! Et ce n'est pas du côté des desserts que l'on pourra prendre les trois pâtissiers en défaut ! La tarte Tatin, boule de glace vanille, le soufflé au Grand Marnier, celui au citron ou au chocolat, voire la crêpe soufflée au Cointreau, feront tous quatre référence à une certaine maestria, en tout cas une approche maîtrisée de l'art pâtissier abordé non sans une belle, et respectable, humilité ! Avec cela, ne parlez surtout pas à Rémy Blouin d'étoile, lui qui avouera, sans ambages, n'avoir qu'une préoccupation, l'exaltation de ses convives, ceux d'un jour, comme ceux de toujours !
Menu à 42 €. Entrées de 17 à 28 €. produits de la mer (Huîtres Gillardeau) de 31 à 84 €. Viandes de 28 à 41 €.

Restaurant La Mère Germaine
Quai Courbet
06 230 Villefranche-sur-Mer
Tél.: +33 (0)4 93 01 71 39

Note : 14,5/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire