mardi 20 mars 2012

Terroir Divin - 06 000 Nice


La valeur du plaisir de ce que l'on fait !

De la conception des meubles de salles de bains (en Espagne) à la restauration au cœur de Nice, il y avait un pas, que dis-je, un gouffre que Bernard Berthelot, un épicurien « éclairé » (ancien du métier de bouche), aura décidé de franchir allégrement lorsque l'opportunité se sera finalement présentée !
La table d'entrée sera électronique, et la première marche transparente avec vue sur la cave, une façon d'annoncer d'emblée la vocation du lieu ! La poignée de main franche, et le verbe discret, Bernard nous expliquera, par le détail, son cheminement, et ses objectifs ! Côté déco, murs immaculés, tables, et chaises hautes, en bois wengé, comptoir style bistrot, et caves « atmosphériques », d'une part, pour l'aspect bar à vins, et pierres apparentes, plafond à caissons de bois brut, carrelages crème et pourpre, et tables style billot de boucher pour l'aspect rôtisserie. Car, ici, ne l'oublions pas, c'est le côté naturel qui primera ! Un jeune chef « entoqué », Baptiste Airaut, s'affairera sur « sa » rôtisserie toute neuve, une Labesse-Giraudon, la seule à être dotée de porte-broches en plaqué or ! La terrine maison, presque tiède, à volonté, fraîchement conçue par Baptiste, dans sa terrine campagnarde fera des merveilles ! Succulence, et respect des saveurs !
 L'anchoïade mi-cuite, ses crudités émincées, fera, également, partie de la panoplie. La broche du jour, ce jour là un « simple » gigot, sa purée de pannais, sa carotte fan, s'inscriront dans une humilité fort appréciable, et appréciée ! La sélection de viandes, labélisées en l'occurrence, ce jour là, un magret de canard, respectera les « codes » essentiels en matière de choix des produits, et d'appréhension des cuissons ! Le saumon cuit à l'unilatérale, sa ratatouille maison, versera dans l'excellence sans la moindre restriction. Un petit détour par l'assiette du fromager, un certain Jérôme (du côté de la rue Lepante), ne laissera pas nos papilles de marbre, loin s'en faut ! Côté sucreries, et gourmandises, ici on ne s'étendra pas outre mesure sur le sujet, préférant concentrer ses atouts sur l'essentiel, le naturel, et rien que ! 
Une brioche perdue, façon pain, son sorbet abricot, et un yaourt maison version « maximisée » feront le bonheur de tous les accrocs de sensations raffinées. Et puis, la belle découverte de l'instant, côté sommellerie, recommandée par un « autre » Baptiste, un champagne Soutiran Grand Cru assez remarquable, et un Drapier rosé, sans omettre un Bourgogne Chardonnay Starterre Oroncio, de quoi vous susciter la seule envie qui fut pardonnée, y revenir !
Carte des amuses-bouches (servis au bar) verrine 1,30 € / canapé 1,10 €/ cuillère 1,30 €/ cassolette 1,30 €/ charcuterie-fromages de 8 à 12 €. Formule déjeuner 16 €. Menu marché 26 € (voir ardoise). Menu Terroir 29 €.
Fermé dimanche et lundi soir.

Terroir Divin
Bar à vins – Restaurant
11, rue Delille
06 000 Nice
Tél.: 09 54 19 66 51
facebook.com / terroirdivin

Note : 11/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire