mardi 24 avril 2012

Pavillon Henri IV **** - 78 100 Saint-Germain en Laye


Retour vers le passé ...

Si l'an 1556 aura vu le Roi Henri II comme le grand « initiateur » d'un Château Neuf conçu par l'architecte Philibert Delorme, c'est, finalement, le Roi Henri IV qui lui donnera sa véritable « stature », et cette destinée exceptionnelle, un Château qui verra le Roi Soleil y pousser son premier cri ! Ceci impliquant cela, c'est le lieu de naissance désigné de l'Enfant Roi (1638), la chapelle, qui en fera, au jour d'aujourd'hui, le succès que l'on sait. L'histoire que nous vivrons, en ce lieu « béni par les Dieux », durant ce mois d'Avril, aura bel et bien, oserais-je préciser, quelque chose de singulier, si ce n'est de magique ! Comme un « retour » vers le passé, un « retour aux sources » si vous préférez, du genre qui nous prendra aux tripes pour ne plus nous quitter durant les six nuitées qui nous seront octroyées. Le grand jardin avec « rond-point » (n'allez pas vous imaginer, là, des extravagances !) autour des deux marronniers bicentenaires, fera bien, XXIe siècle obligeant, office de parking de quoi garer notre « carrosse », et décharger nos effets. La réceptionniste, tout sourire et amabilité, nous confiera la clé de la suite 202-203, située au second niveau. Un « saut » d'ascenseur nous dévoilera un étage totalement rénové. Moquette rayée et chamarrée, murs gris-perle, tableaux stylisés. 
Une porte quelque peu « voilée » (de là la décision du directeur, Tanguy de Gaudemont, de les remplacer toutes durant les trois prochaines semaines) et nous voici projetés, non pas au XVIe siècle (bien dommage, d'ailleurs !), mais en un espace d'environ 50 à 60 m², empli d'un charme affirmé, un charme à l'ancienne pourtant « réactualisé » pour les convenances matérielles de notre siècle. Literie en majesté (en 2x2), secrétaire et commode « revisités » et patinés, lampes élancées, ou tarabiscotées, fauteuils tapissiers, miroir décalé, écran plat, et orchidées, camperont, dans la partie « chambrée », l'essentiel d'une déco somme toute (assez) épurée. 
Deux rideaux embrasés, déclinés en rayures et motifs floraux, encadreront « le » spectacle du lieu, une vue à 180° (voire plus si affinité) du Vésinet à la Défense, puis sur tout Paris, un panorama à nul autre pareil, trait d'union entre passé, présent, et, pour certains « initiés », avenir, et la sensation de détenir, là, quasiment, « une » vérité ! Côté salon, secrétaire noir laqué, table basse vitrée, trumeau, banquette-lit, et cheminée, s'associeront en toute simplicité avec portes d'accès, selon l'usage désiré, à l'un ou l'autre des couloirs. Ici pas de télé ! On aurait pu en profiter pour installer une chaine hifi, ou un lecteur MP3, histoire de nous délasser des vicissitudes quotidiennes. Côté salle de bains, là, en toute honnêteté, nous serons assez scotchés ! Un espace tout de blanc et noir carrelé, radiateur mural chromé (sèche serviettes), miroir éclairé, lavabos sur pied, sèche-cheveux, cabine de douches vitrée, et hermétique à souhait, et coin séparé toilette, et bidet « associés » à un téléphone mural, pour les urgences, et autres facilités.
 N'oublions pas l'épisode du petit déj', un modèle du genre, de ceux que l'on oubliera pas vraiment, avec petits pains céréales et campagne, viennoiseries boulangères, surtout les croissants et les pains aux raisins, confitures cuites au chaudron Lucien Georgelin, petits beurres cru à la Baratte Beillevaire, thés, et café, de quoi chambouler nos papilles dés le petit matin ! Maintenant, si au nom d'un Roi vous deviez choisir nous imiter dans une vie de Princes, sachez que je vous y encouragerais!
Chambre de Luxe « Vue sue la Seine et Paris » de 209 à 299 € (1 ou 2 personnes). Lit supplémentaire 25 €. Petit Déj' 19 € en salle et 24 € en chambre. Animaux 15 €.

Pavillon Henri IV ****
Hôtel-restaurant
19-21, rue Thiers
78 100 Saint-Germain-en-Laye
Tél.: +33 (0)1 39 10 15 15



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire