mercredi 23 mai 2012

Hôtel Villa des Impressionnistes *** - 78 380 Bougival


Sans apparat, ni affèteries

Si notre cœur se « baladera », durant les deux/trois semaines suivant notre arrivée en Ile de France, entre Saint-Germain-en-Laye, « berceau », si je puis dire, de la Monarchie des Bourbons, et Versailles, centre névralgique de son pouvoir durant prés de deux siècles, ce ne sera, certes, pas anodin ! Le Pavillon Henry IV, d'un côté, le Trianon Palace de l'autre, et puis, après quelques pérégrinations plus « conventionnelles » (on va dire les choses comme cela), nous voici rendus à Bougival, à deux pas du Château, et de la « machine » de Marly, en bord de Seine, là où, au XIXe siècle, des Impressionnistes, Monet, Gauguin, Renoir, et Van Gogh, entre autres, s'adonnaient à leur passion. L'endroit, une « villa » typique des Yvelines, tout à la fois demeure familiale, et hôtel-particulier, d'apparence, somme toute, (assez) moderne (années 90) dont les capacités (cinquante chambres, dont quatre suites, et quatre salles de réunion pour les « séminaristes », et les événementiels plus ou moins privés), en feraient, dit-on, un lieu des plus polyvalent. Cet endroit, disais-je, nous aura offert le meilleur de lui-même, sans apparat, ni affèteries ! Un accueil des plus pondérés, « charmant » même, celui de la propre fille de Madame Vernet, et de sa maman par la suite, nous confrontera dans l'idée qu'ici on ne badinera pas avec la convivialité !
 Deux clés à l'ancienne plus tard, l'une pour la 114, et l'autre pour la 116, deux chambres double avec vue sur le patio, en rez-de-chaussée, le « nez » dans la verdure si je puis dire, au style « impénétrable », et à la déco assez « dépareillée » pour ne pas dire, un tantinet hétéroclite. Revêtement mural façon bois d'un côté, ou bouton d'or au tampon de l'autre, moquette un tantinet « kitch », console-bureau, tête de lit, et chevets coquille d'œuf conçus, certainement, sur mesure, cela ne forcera pas obligatoirement la grande admiration malgré un écran L.C.D Samsung, et une clim dernière génération ! Mais, par contre, côté literie, et salle de bains, changement de décor, avec un 2x2 king size, hyper moelleux, et généreux, et un espace bains, comme dirais-je, totalement « décalé ». Comment ne pas être interloqué, d'ailleurs, par ce large meuble sur pieds avec double vasques, et ces grands miroirs « stylisés », le tout en une générosité assez inhabituelle pour un *** ? 
Pour nous, pas de problème, nous qui sommes accoutumés au « déracinement » quotidien, et, donc, aux changements constants de décor ! Mais, ceci dit, l'ensemble ne manquera, finalement, pas d'un certain charme empli, il est vrai, d'une « expression » très personnelle. La note faveur du lieu, ce sera pour le petit déj', cher à Madame Vernet mère, un modèle du genre, très estimable et estimé, d'un genre pas si répandu lorsque l'on se réfèrera à nombre de ***, ou même ****, surtout du côté des « chaînes ». Panière de viennoiseries, et pains de campagne, confitures au chaudron, miel Bio, jus d'orange (non pressé, dommage !), thés Twining (là,pourrait mieux faire !), et café impeccable, on aura vraiment apprécié (si, si, je vous assure) ! A vous désormais de venir « reproduire » notre parcours, si ce n'est, pourquoi pas, de l'améliorer !
Navette 8 places à disposition, parking couvert gratuit de 25 places, billard, sauna, et massages sur réservation.
Chambre simple 173 € (en semaine), et 100 € (en week-end)
Chambre double 183 € (en semaine), et 137 € (en week-end)
Petit déj' buffet 18 €.

Hôtel Villa des impressionnistes***
15, quai Rennequin Sualem
78 380 Bougival (N 13)
Tél.: 01 30 08 40 00

Note : 13,5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire