jeudi 17 mai 2012

Louis ² - 75 008 Paris


Du côté soyeux de la force !

Si vous aimez le feutré, le voluptueux, le « soyeux » même, le Louis 2 (et non II comme le Roi de Bavière), est fait pour vous ! Au jour d'aujourd'hui, ce sera pour nous une priorité que nous exécuterons non sans une certaine jubilation ! Car, s'il s'agit bien là de la table de l'hôtel La Trémoille, l'un de nos hôtels de charme **** préférés (mais, pas encore testé). L'« entité » concernée fera quelque peu « bande à part » avec un chef, Yann Frohn, un ancien du Martinez à Cannes, du Plazza chez Alain Ducasse. A peine la porte franchie (sur le côté de l'hôtel) Nicolas Bellini, le maître de céans, et ses quatre assistants, s'afficheront, tout en disponibilité, mais pas dans l'obséquiosité ! Un coin très cosy, bois, plantes grasses, bien calé dans un fauteuil de velours chamarré, de quoi appréhender l'« œuvre » de Yann Frohn en toute sérénité ! La cocotte d'asperges vertes aux morilles (fraîches), son jus de viande, s'inscrira dans l'excellence d'une humilité évidente. 
Messieurs des guides de la sphère culinaire, seriez-vous assez aimables de vous intéresser à ce chef (très) doué ? Ce ne serait là que juste, et judicieux conseil ! Le saumon à la Parisienne (au menu du jour), et le foie gras de canard maison, pain brioché toasté, un modèle de générosité et de suavité courtiseront nos papilles à peine le « rideau levé ». Le carré d'agneau de lait, occhio nero au pistou, la côte de veau (très) épaisse, cuite sur l'os, de chez Hugo Desnoyer, champignons du marché, cœur tendre et rosé, et la « belle » pièce de bœuf « Black Angus » d'Olivier Metzger, grosses frites maison, une référence en la matière, s'afficheront en un triumvirat du « génie » culinaire, un « génie » que Yann maîtrisera en toute modestie. 
L'ardoise de Maître Pennec, fromager, et propre frère du chef (Marc Frohn, route D 675, 14 130 Saint-Benoit d'Hebertot), dévoilera des produits justement sélectionnés aux noms très évocateurs, le coup de pied au cul, la pucelle, la vierge folle, la belle mère … mais pas (trop) réprobateurs, le plateau de gourmandises viendra nous « lisser les mirettes » ! La tarte Tatin, le tiramisu, la pannacotta à la pêche blanche, et le fraisier, le tout « made in Yann Frohn », nous la joueront plutôt sensuel, mais pas franchement charnel !
Dégustation de vins au verre : Chablis de Christophe Moreau, Pouilly Fumé de Patrick Naudry, Sirène de Giscours en Margaux, et Chassagne Montrachet d'Olivier Leflaive.
Formules déjeuner 37 € (entrée et plat du jour, ou plat du jour et dessert), ou 27 € (plat du jour), incluant ½ eau minérale et café). Entrées de 15 à 17 €. Autour de l'asperge de 16 à 19 €. Poissons de 23 à 34 €. Pâtes, risotto et légumes de 21 à 26 €. Viandes de 25 à 33 €. Desserts 11 €.
A l'heure du thé (de 15h à 19h) 16 € (un dessert accompagné d'une boisson chaude).

Restaurant Louis ²
Hôtel La Trémoille
16, rue de la Trémoille
75 008 Paris
Tél.: +33 (0)1 56 52 14 14

Note : 15,5/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire