samedi 30 juin 2012

La Bauhinia - 75116 Paris


En parfaite harmonie

Serait-ce un changement radical d'univers ? Hier, toute la Chine Impériale, et, aujourd'hui, Bleu, Blanc, Rouge (François le Français !). Que nenni ! Car l'Empire Français (le 1er), et le Chinois auront, finalement, réussi à prendre quelques « libertés » pour se familiariser ! Tons pastel apaisants, vert d'eau, et sang de bœuf, en parfaite harmonie d'âme et d'esprit, piano susurré délicatement, chaises stylisées, fauteuils de velours vert amande, et puis des buffets à l'entrée, de gauche comme de droite, le chef Franco Miotio, entoqué jusqu'aux sourcils, à disposition, le tout « chapeauté » par une verrière d'époque magnifiante (découverte, pour la petite histoire, lors des travaux) ! Le samedi, et le dimanche, La Bauhinia fera sa « mue » ! Exit le carte de la semaine, et bienvenue au style brunch Franco-Asiatique (si, si çà peut surprendre, mais çà existe !). Un doute ? Les buffets boulangeries (viennoiseries, et brioches, ou variétés de pains), verrines (soupe de cresson, guacamole à le crème de wasabi, gaspacho de betterave, et royale de foie gras), charcuteries, et spécialités Asiatiques (Thaï beef salad, rojak buah, som tam et maki, ou rouleaux de printemps) que nous appréhenderons en toute sérénité, vous l'enlèverons à coup sûr !
 Le temps de s'y retrouver, grâce à Adeline qui ne s'économisera pas franchement en explications, les œufs de Marans brouillés, onctueux en diable, ou Bénédictine à la truffe noire diablement expressifs, nous la joueront saveurs authentiques ! L'Otak Otak, d'origine Indonésienne, sa papillote de cabillaud, curcuma, tamarin, feuilles de kaffir, lait de coco, citron vert, et basilic Thaï, frisera le délire ! Comment ne pas succomber ? Difficile de l'envisager ! Ma femme se dévouera, pour son plus grand bonheur ! Et, moi de me contenter d'une (petite) assiette de charcuterie finement tranchée. La pièce de bœuf Black Angus (tranchée dans son épaisseur), duxelle de champignons de Paris, olives et câpres, son écrasé de pommes de terre aux herbes fraîches, et ses pommes soufflées, ne s'inscrira pas vraiment dans l'Asiatique, mais plutôt, dirions-nous, dans la tradition Occidentale ! Les fromages affinés de chez Monsieur Lefèvre, Comté, Saint Nectaire, Brie, et Brillât-Savarin, en « vision » directe sur guéridon, la quasi perfection friseront. Là, j'avoue que le thé Wullong Tie Guan Yin, bien qu' Impérial, ne s'accommodera plus vraiment ! Pour les desserts d'antan de François Perret, le chef pâtissier, tarte Normande, tarte Bourdalou, flan Parisien à la vanille, baba au Rhum, riz au lait à la brunoise de mangue, œufs en neige, mousse au chocolat, crème caramel, le tout en mini portions, s'avéreront tout simplement « Impériaux », allez, soyons audacieux, totalement « Divins » ! Dommage qu'il me fallut en appeler à cinq serveurs, bras en l'air (et poings fermés ?) pour attirer leur attention uniquement pour un café ! Mais, Adeline s'en était allée …
Brunch classique 92 €, accompagné d'une coupe de champagne ou d'un verre de vin 110 €. Brunch des enfants 38 €. Le samedi et dimanche.

La Bauhinia
Restaurant Lounge
Shangri-La Hotel & Resorts*****
10, avenue d'Iéna
75 116 Paris
Tél.: +33 (0)1 53 67 19 91
Service voiturier

Note : 14,5 /20




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire