samedi 23 juin 2012

La Brasserie du Louvre - 75 001 Paris



Le bien manger, et le manger juste !

A peine sortis de la galerie du Palais Royal, une averse nous ayant contraint à nous « protéger » (à signaler que nous serons en juin) la Brasserie du Louvre qui la « fixera du regard » depuis des lustres occupera une place prépondérante au cœur d'un triangle d'or, que dis-je, de platine, Louvre, comédie française et conseil d'état. Tons gris bleuté, voire violacé, fresques dorées « comme des dédicaces » (la Joconde, Odalisque d'Ingres, Vénus de Milo), cuivres, lustres, boiseries moulées satinées noires, et miroirs biseautés de toute part, constitueront la nouvelle atmosphère voulue, en 2010, par le nouveau directeur de l'hôtel éponyme, Alessandro Cresta. Le côté intimiste du lieu, une succession de coins, recoins, et de banquettes de velours rayé rouge et or, révélera une décoration menée de main de maître par Marc Hertrich, un designer de conviction. Côté carte, le chef, Denis Bellon, un ancien de chez Drouant et, Ladurée, « coatché », « inspiré » oserais-je même dire, par Guy Martin « himself » (vous savez le Grand Véfour, et ses **), s'inscrira dans la néo-brasserie, à mi-chemin de la tradition rassurante, et des « touches » contemporaines. Une « simplissime » tomate « cœur de bœuf », tranchée, sa mozzarella di Bufala, basilic, huile d'olive et vinaigre balsamique, prendra des allures conquérantes. Un foie gras de canard mi-cuit aux herbes (persil, cerfeuil, et filet de citron), confit de fruits et oignons rouge à la raz-el-hanout, intriguera, certes, mais tout en noblesse. L'entrecôte grillée (environ 300 gr), ses légumes au wok, toute d'humilité, et de sincérité, ne pourra, il est vrai, « rivaliser » avec le filet de bœuf, ses frites fraîches, ou le hamburger, en petites bouchées, en faite trois mini hamburgers, et ses oignons rouges en beignet, un « différend » vite occulté. Côté douceurs, « œuvre » du chef pâtissier Laurent Célestin, la tarte aux fraises, le baba au rhum façon Mont Blanc, et la tarte citron meringuée, dévoileront un talent certain, un don pour la « mystification » pâtissière (dans le sens facétie du terme, bien évidemment), de quoi ravir les inconditionnels de gourmandises, friandises, et autres gâteries !
Notre dégustation de champagne et vins proposés par Mehdi : Champagne Taittinger – rosé – cuvée Prestige, Châteauneuf-du-Pape Clos de l'Oratoire – 2009 (le tout au verre, ou à la coupe, rassurez-vous).
Menus du déjeuner de 33 à 39 €. Entrée du jour 12 €, plats du jour 22 €, dessert du jour 12 €.
Entrées de 12 à 23 €. Viandes de 23 à 31 €. Poissons de 20 à 30 €. Burgers de 17 à 22 €. Salades de 16 à 22 €. Assiette végétarienne 15 €. Fromages 12 €. Desserts de 10 à 12 €.
L'été, terrasse fleurie avec vue sur la place du Palais Royal.
Service continu 7j/7 de 12h00 à 22h30

La Brasserie du Louvre
Place du Palais Royal
75 001 Paris
Renseignements et réservations au 01 44 58 37 21

Note : 13,5 /20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire