dimanche 29 juillet 2012

La Parizienne - 75 001 Paris


Mon manège à moi …

Si vous « fondez » pour les décors baroques, le lieu sera, certainement, fait pour vous ! Je dois dire, que le côté Marché Saint-Honoré, et puis cette terrasse en « prise directe » ne sera pas vraiment étrangère à ce (joli) coup de cœur ! Au son d'un accordéon, et d'une chanson d'après-guerre, du Piaf à l'évidence, la rencontre avec cette atmosphère BCBG, un poil excentrique, un poil « mystique », miroirs encadrés, banquettes de velours gris souris, tables, et guéridons noirs, portraits en noir et blanc « manipulés » (C. Aznavour, P. Obispo, V. Cassel, J. Dujardin, M. Rourke, etc.), plafonds en « révolution » cuivrée, et escalier mouluré, tout ceci frisera le « théâtral », mais pas le banal ! Côté carte, on n'aura pas fait dans le « générique » ! Des produits « choisis », et appréhendés, avec plus ou moins de bonheur, notamment la tomate cœur de bœuf « à l'ancienne » (trop finement émincée), la zébra (ferme à outrance), et la Burrata, a contrario, fondante, crémeuse et généreuse. Un mélange des genres regrettable qui « bousculera » quelque part notre sensibilité exacerbée. Le cheese burger dans sa boîte (au logo du lieu), ses frites maison en cornet, le club sandwich poulet, mesclun, frites maison, et l'entrecôte (environ 350 gr) grillée à la fleur de sel, haricots verts frais, subiront quasiment le même « régime » ! Si le premier s'en sortira fort honorablement (sans supplanter, toutefois, celui du Cantine Californie, vous savez le camion U.S noir et doré), le second marquera nettement le pas, avec beaucoup trop de légèreté (on dira les choses comme cela). L'entrecôte se verra affublée d'une poivrade en règle, et un aller-retour sur un grill pour le moins « grassouillet » ! Résultat, mon palais mettra un bon quart d'heure à se débarrasser d'un « additif » tenace ! Diantre, pourquoi donc ne pas l'avoir laissée au naturel, idem pour les haricots frais « gâchés » par un rajout d'oignons parfaitement incongru (d'autant que j'aurais, préalablement, bien stipulé sans ail ajouté) ? Une incidence, apparemment, anodine qui ne mériterait peut-être pas que l'on s'y attardât, mais, à mon humble avis, extrêmement dommageable. L'aspect desserts ne nous engagera pas franchement à beaucoup plus de clémence ! Eu égard à un cheesecake passablement « répandu » sur Paris (le troisième du genre rencontré ces derniers temps), reconnaissable entre tous, ni vraiment mauvais, ni franchement bon, le tiramisu s'en sortira plutôt respectablement, tout comme le fondant chocolat-noisette, et caramel beurre salé, sans apporter la conviction que le produit fût maison !
Entrées de 12 à 140 €. Plats de 18 à 25 €. Desserts de 8 à 12 €.
Ouvert du lundi au dimanche de 11h à 02h.

La Parizienne
42, place du marché Saint-Honoré
75 001 Paris
Tél.: 01 42 61 48 43

Note : 12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire