dimanche 8 juillet 2012

Les Ambassadeurs * - 75 008 Paris


Ce sera pour quelques privilégiés !

Il est une relative certitude, le « problème » du Crillon ce sera, incontestablement, son manque de disponibilité côté parking ! Ne vous fiez donc (surtout) pas aux quelques limousines garées devant l'hôtel, ce sera pour les « privilégiés », ou l'automobile club ! Une (petite) demi-heure plus tard, une place ayant été « dégotée » du côté du Meurice, nous voici rendus à la porte à tourniquet, voiturier, et portier « encasquettés ». Juste avant le jardin d'hiver, l'hôtesse de nous orienter vers le patio où, le midi, tout à chacun (ou presque) sera en mesure de déguster la cuisine du chef, Christopher Hache, un ancien de chez Sanderens, un chef « one-star » qui n'hésitera pas à venir faire, dés le début de sa prestation, un petit tour des convives histoire de prendre la température, et de glaner peut-être bien, quelques menu encouragements. 
Après une déclinaison autour du céleri rave, un amuse-bouche un poil provocateur, mais séducteur, le homard bleu aux sucs de pamplemousse, avocats et ricotta, en majesté d'océan, haut en couleur, et suavité, la Burrata (crémeuse), crème d'artichaut, et parmesan râpé, surprenante de finesse, et d'onctuosité, toute en panache, et frivolité, et le foie gras des Landes, cuit en cocotte lutée, tout en « spectacle », et rusticité, s'inscriront dans l'excellence, si ce n'est la transcendance ! Son bar de ligne poché (cuisson idoine), bouillon d'algue, et groseille de mer, sa volaille du patis glacée à la morille, pomme de terre, et cuisse confite en jus, et son bœuf en trois services, carpaccio « Aus Kobé » Simmenthal rôti, et vol-au-vent à la française, feront œuvre de bienveillance, et de succulence. 
Une approche intelligente, et sincère, de mets hors normes, ou méconnus, parfaitement appréhendés par un chef totalement dévoué à sa passion ! La sélection de fromages proposés par Nicolas de chez Marie Quatrum, Pérail (brebis), Munster Cumin, Aiguebelette (chèvre), Pavé de Wissant (vache), Fourme de Montbrisson, et Lingot de Gargilesse (chèvre) en tête, frisera la jolie perfection. Le finger chocolat-banane-citron vert, croustillant praliné, mousse au chocolat « Jivara », glace banane, et citron vert, la tarte renversée fraise-citron, fraises fraîches, et glacées, mousse citron jaune, pistaches croquantes, et le vacherin rhubarbe, fraises des bois dans leurs jus, glace à la rhubarbe, crème chantilly mascarpone, œuvre de Jérôme Chaucesse, le maître Pâtissier du Crillon, détermineront une aisance, une virtuosité oserais-je même dire, assez saisissante, de quoi interpeller même les plus blasés, ou alors, c'est à désespérer ! La sélection de champagne, et vins de Ludovic, le jeune apprenti sommelier, un Billcart-Salmon rosé, et un domaine de Trévallon – blanc – 2003 (VDP), avec notre assentiment bien entendu, s'inscrira dans l'efficacité mais, également, la sobriété.
Du patio au jardin d'hiver il n'y aura qu'un pas que nous franchirons, non sans déplaisir. Canapés framboises, fauteuils aubergines, dorures, marbres luxuriants, et puis le fameux chariot de pâtisseries et mignardises, (grosse) brioche Parisienne, madeleines citronnées, cake chocolaté, cake framboises-pistache, Paris-Brest, café, et thé à la menthe. Ouf ! N'en rajoutez plus ! Nous serons comblés !
Ouvert au déjeuner du mardi au vendredi de 12h30 à 14h, au dîner du mardi au samedi de 19h30 à 22h00.

Restaurant Les Ambassadeurs*
Hôtel du Crillon*****
10, place de la Concorde
75 008 Paris
Tél.: +33 (0)1 44 71 16 16

Note : 16 /20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire