jeudi 26 juillet 2012

Les Orchidées - 75 002 Paris



Comme une marmotte de velours!

Voisin du Westminster, le Park Hyatt ne fera, indéniablement, pas pâle figure même en considérant la proximité de son « aîné » le Ritz ! La rue des joailliers lui ira comme une marmotte de velours, volupté et majesté d'un environnement, décidément, fascinant. Un bonjour du voiturier, un salut du bagagiste, le hall hâtivement traversé, et nous voici rendus au « desk » des Orchidées, un simple ordinateur qui ne prêtera pas de mine (très répandu, actuellement, dans les hôtels haut de gamme), d'autant moins que personne ne s'y tiendra ! Il est vrai que nous trouverons à cette verrière en patio un petit air de ressemblance avec celle du Scribe. Un pianiste déclinant ses morceaux préférés, le brouhaha des convives s'installant, un rayon de soleil pointant, l'ambiance ira évoluant toujours vers un superlatif tendant. Côté amuse-bouches, on ne sera pas trop dans le ton ! Mais les langoustines rôties à la fumée de Romarin & Enoki, ravioles d'aubergine, et chitâki, la dégustation de jambon de montagne « Noir de Bigorre », salade de roquette, et la collection de tomates anciennes, et zébra, à l'huile de vanille, pluie de noix, Burrata et chantilly de céleri, ne feront pas dans la simple diversion ! Alliances judicieuses, et saveurs heureuses, de quoi convaincre les plus sourcilleux !
Les filets de Saint-Pierre étuvés au safran, légumes du jardin de Provence, crus / cuits, et rhubarbe, l'entrecôte de bœuf Wagyu grillée aux sarments de vigne (le rumsteak n'ayant pas été concluant), « Belles de Fontenay » fondantes, champignons des bois, et l'agneau de lait des Pyrénées, farci aux aromates, pastèque, feta et aubergine, prouveront, s'il était besoin, que le chef, Jean-François Rouquette, n'est pas là que pour en mettre plein les mirettes ! Et puis, l'instant des desserts celui d'un champion du monde de pâtisserie, Pierre-Marie Le Moigneau, qui imposera avec sa tartelette orange & café, son savarin yuzu épicé, son éclair chocolat tonka, et sa coque rhubarbe et banane, un « choc » des civilisations ! Un savoir-faire indéniable, mais, pour les amoureux de « tradition », il les égarera (un peu) vers la « perdition » des saveurs !
La dégustation de champagnes et vins du chef sommelier (absent ce jour là ) : Champagne Billecart Salmon rosé, Champagne cuvée Brut Rosé Bollinger et Krug Grande Cuvée. Condrieu – Les Grandes Chaillées  - Stéphane Montez– Rhône – 2010. Aloxe Corton 1er Cru – Clos du Chapitre. Domaine Follin Arbelet – Bourgogne – 2008. Muscat de Rivesaltes – Mas Amiel – 2010, et Maury – Domaine Pouderoux – 2005.
Pour commencer de 39 à 59 €. Ensuite de 49 à 85 €. Pour  finir 16 €.


Restaurant Les Orchidées
Park Hyatt Paris Vendôme
5, rue de la Paix
75 002 Paris 
Tél.: +33 (0)1 58 71 12 34




Note :    15 /20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire