lundi 27 août 2012

Hôtel Opéra Richepanse **** - 75 001 Paris



Tchaïkovski s'y plaisait !

Si je vous disais qu'ici tout aurait débuté par une histoire de religion avec le couvent des filles de la conception, au XVIIe siècle, qui « embrassait », à l'époque, tout le quartier de la rue Cambon à la rue Royale, je ne dévoilerais pas un quelconque secret mais une vérité occultée (comme bien d'autres d'ailleurs) par les « héritiers » de la Révolution ! De la percée des rues Duphot et Richepanse, seules les caves épargnées laisseront une trace dans notre histoire. C'est là que vous pourrez, au jour d'aujourd'hui, prendre votre petit-déjeuner après une douce nuit passée dans cet hôtel **** de 35 chambres, et 3 suites, dominant désormais l'angle des deux rues en toute discrétion. Piotr Ilitch Tchaïkovski, le compositeur Russe, au XIXe, ne s'y sera pas trompé, lui qui y avait ses habitudes ! C'est en ce mois de Juillet que l'Opéra Richepanse, et nous, nous rencontrerons ! Accueil extrêmement affable d'une réception « aux petits oignons », et, dans la foulée, nos effets transportés comme par enchantement. Ici, on sentira, nettement, l'empreinte très Art Déco ! Rien que le hall d'entrée l'affichera sans complexe dans les tons noir, saumoné, jaune paille et beige. L'ascenseur dernière génération (car celui d'origine servira uniquement pour le personnel) nous hissera vers la 54. 
Une carte, un clic, et c'est un espace de quelques 24 m², très bien étudié, dénué de morosité, tout en sobriété, et élégance, mini-bar, plateau de courtoisie, écran plat mural (maxi format), coffre fort, valet chauffant, literie mieux que confortable, et canapé, lampe de verre biseauté, et vue sur l'église de la Madeleine, qui nous accueillera. Que demander de mieux ? Une suite, la 63, au 6e niveau ! Ainsi dit, ainsi fait, la Duphot, un espace de 50 m², scindé en deux pièces, salon-chambre et lit galbé, et belle salle de bains, cabine de douche « rehaussée », poutraisons dispersées, en un style encore plus peaufiné, et généreusement meublé, dans l'esprit des même années, jouera de la substitution. Bien évidemment, la suite remportera la comparaison, mais d'une courte tête, sachez-le, d'autant que même si l'espace se verra doublé, et optimisé, côté mobilier et équipement, lecteur DVD, et cafetière, la 54, en junior suite (très) respectable, n'aura pas démérité ! L'aspect petit déj', en chambre, panière de viennoiseries « façon » boulangère (entendez par là ni industrielle, ni vraiment artisanale), pain aux céréales et noix tranché, et jus d'orange pressé (mais pas maison), situera cet hôtel dans la bonne moyenne du soigné, mais pas du franchement sophistiqué ! Cette « nouvelle » image, et l'ambiance chaleureuse qui se dégagera du lieu, nous la devrons, pour partie, à sa nouvelle et charmante directrice, Justine Mihci, qui aura su succéder à la tradition et à la longévité (l'ancienne direction y sera demeurée pas moins de quatre décennies).
Petit-déjeuner de 13 à 20 €. Chambre Deluxe triple 460 €. Suite Duphot 590 €.

Best Western Hôtel Opéra Richepanse****
14, rue du Chevalier de Saint-George
75 001 Paris
Tél.: +33 (0)1 42 60 36 00

Note : 14/20   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire