lundi 10 septembre 2012

Café de la Paix - 75 009 Paris



Jusqu'à la soumission …

Le « café-restaurant de l'hôtel de la Paix », c'était l'appellation lors de son inauguration en 1862 ! Napoléon III, l'Impératrice Eugénie, et l'Opéra Garnier, toute une époque, pas si éloignée d'ailleurs, où le raffinement régnait encore. Au jour d'aujourd'hui, exit le sens vrai du raffinement (il n'est que de tenter de se frayer un chemin parmi les touristes étrangers agglutinés sur la place pour le constater), mais bienvenue en un lieu historiquement préservé, le Café de la Paix, un « café » tout en lambris et colonnades dorées, staffs et moulures, cuirs et velours pourpres, luminaires de fer forgé, fresques classées, coins banquettes en « patapon », et plafonds en exception, de quoi raviver la nostalgie d'un temps passé, mais certainement pas révolu ! Accueil « façonné », et pas déluré, d'un personnel certes pas au top du raffiné, mais tout en efficacité. Côté cuisine, les tomates à l'ancienne, Ananas, Green Zébra, Cœur de bœuf et Noire de Crimée, flacon d'huile d'olive verte, et fleur de sel, me raviront les sens. Le fois gras du Café, pomme verte déclinée, se révélera l'un des trois meilleurs de la Capitale !
Générosité ébouriffante, et suavité resplendissante ! Le saumon Label Rouge, beignets de fleurs de courgettes, s'imposera dans la détermination, et l'exception. Un entre-plat histoire de faciliter le « transit », en fait un raviole de langoustine, tofu, verveine et citron, qui nous la jouera satisfaction, et attention. Le poulet de 100 jours, issu de Challans, en deux cuissons, légumes et émulsion, forcera le respect jusqu'à la soumission ! Le filet de bœuf grillé, tout en simplicité, ses haricots verts frais, et pommes en paillasson, révélera un produit excellemment appréhendé, si ce n'est bichonné. L'Opéra classique, et le millefeuille du Café de la Paix, les « vedettes » pâtissières du lieu, mériteront, haut la main, qu'on leur décernât tous les Viva ! Force sera de constater que plus de 150 ans après, un chef, Christophe Raoux, en « disciple » de Ducasse, et ex de Ledoyen, perpétuera la séduction !
Dégustation de champagne, et vins au verre : Roederer Brut rosé – 2007, Saint-Aubin 1er Cru, Beauroy Domaine Charlopin – 2008, Château le Castelet Pomerol – 2008.
Menu du marché et « avant spectacle » : 1 plat 29 €. Entré + plat ou plat + dessert 38 €. Entrée + plat + dessert 48 €. +6 € accompagné d'une boisson.
Carte : Entrées de 19 à 72 €. Poissons de 34 à 46 €. Viandes de 31 à 41 €. Fromages 22 €. Desserts de 14 à 16 €.
Ouvert tous les jours de 12h à 23h30

Café de la Paix
12, boulevard des Capucines
75 009 Paris
Tél.: 01 40 07 36 36

Note : 15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire