dimanche 2 septembre 2012

La Grande Armée - 75 016 Paris



Une simplicité fort appréciée

On pourrait presque envisager, ici, un hymne à la gloire de la Grande Armée, pas l'avenue, mais plutôt celle de l'Empereur, la vraie, celle à laquelle cette brasserie de luxe aura fait, jusque dans les moindres détails, totalement référence ! Deux (ex petits) « soldats » de l'« Empire » Coste, Bruno Garcia et Christophe Ibana, se trouveront être à l'origine du projet et, tel son « majestueux » parangon, n'auront eu de cesse que de combattre les adversités pour le faire aboutir ! Ceci dit, même avec sa situation dominante, si ce n'est « guerroyante », face à l'Arc de Triomphe, rien n'était joué ! Il lui faudra bien cette ambiance de tons bleu clair, noir, doré et pourpre, en parfaite harmonie de tons, et ce subtil équilibre entre fresques moulurées, portraits de Maréchaux découpés, banquettes et fauteuils de velours stylisés, pour nous convaincre du bien-fondé d'ici déjeuner sans esprit d'hostilité. Accueil réservé, discrétion assurée, le directeur, Axel Bidault, de nous mener au balcon vers un guéridon carré, un poil étroit pour trois convives, mais un peu décalé de l'ambiance du « rez-de-chaussée ». Les haricots verts, champignons de Paris émincés, vinaigrette au balsamique, la tomate mozzarella di Buffala, et le thon cru à la Japonaise, nous la joueront efficace avec, cependant, un léger bémol s'agissant des tomates cerises, et de la mozza en billes ! Sinon, la fraîcheur sera de mise ! L'omelette bio « nature » à la coriandre fraîche, un peu incolore, mais baveuse, le sole belle Meunière (environ 400 gr) préparée avec soins, ses pommes allumettes affichées sans raison mais maison, et le carpaccio de filet de bœuf, riquette, et copeaux de Parmesan, engageront nos papilles à une simplicité fort appréciée. Le mille-framboise, un millefeuille crème vanille, confiture de framboise et framboises fraîches, le triple fruits rouges, biscuit croquant amande, mascarpone, en trois niveaux, myrtilles, framboises et fraises distinctement séparées, et la (simple) crêpe au sucre, ne nous dissuaderont pas d'une humeur gourmande le plus souvent exacerbée par un bon chef pâtissier.
Entrées de 12 à 27 €. Plats de 21 à 52 €. Pâtes, club et œufs bio de 12 à 22 €. Mezze – Mezzo de 11 à 30 €. Légumes 8 €. Desserts de 4 à 18 €.
Ouvert tous les jours de 7h à 2h.

Le Grande Armée
Avenue de la Grande Armée
75 016 Paris
Tél.: 01 45 00 24 77

Note : 13/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire