jeudi 20 septembre 2012

L'Auberge Dab - 75 016 Paris



Un classique pérennisé

Trente deux bougies déjà soufflées, le « cadet » de la « famille » Joulie (juste après le Congrès Maillot), aura « signé » trois décennies de bons et loyaux services dans un esprit brasserie bien affirmé, et respecté. Même à 13h passées, on ressentira, à peine le Rond Point bouclé, un certain empressement côté voiturier ! Notre problème se verra réglé sur la contre-allée, juste à côté, de quoi envisager un repas en toute sérénité ! Mon patronyme figurera bien sûr le programme des réservations, et le directeur de salle de nous confier aux bons soins d'une chef de rang quelque peu hésitante. Un box aura notre préférence. Ici, c'est le bois blond qui régnera du plafond à caisson, aux séparations vitrées pour les esseulés, et même aux guéridons pour les couples en mal d'« ébullition » amoureuse ! Luminaires de laiton doré, légèrement tamisés, ou en appliques accrochées, escaliers hissant ou descendant, tout ceci laissera planer comme l'ombre d'un galion revisité. Côté carte, le chef, Alexis Yeiné, inscrira sa cuisine, et ses mets, dans le classique pérennisé. Outre les huîtres, coquillages, et crustacés, ou les plateaux en dégustation, la simple tomate au basilic, mozzarella di Buffala croustillante, un peu (trop) portée sur l'oignon haché, et le foie gras de canard au naturel, chutney de poire au champagne, feront montre (surtout le foie gras) d'une belle opiniâtreté. De facto, il se verra hissé au rang des dix meilleurs foies de la Capitale ! La côte de bœuf (1,2 kg), découpée, ses pommes grenailles, et sa Béarnaise non falsifiée (pour deux), et la côte de veau poêlée (environ 400 gr) épaisse, et rosée à souhait, sa purée à l'huile d'olive maison, combleront les appétits les plus déterminés ! Un plateau de fromages aura beau nous jouer de ses charmes laitiers, nous ne lui laisseront pas l'opportunité de nous discréditer ! Côté desserts, le baba au Rhum gourmand arrosé de Rhum Saint-James Ambré (1765), sa crème fouettée, et la tarte fine aux fraises, sa glace Barbapapa s'évertueront, non sans succès, à ravir nos sens et nous donner des regrets.
Notre dégustation de champagne, et de vins au verre : Champagne Pommery brut rosé. Gewurztraminer vendange tardive 2010. Saint-Emilion « Les Hauts de la Gaffelière » 2009.
Menu « Club affaire » à 39 €. (accompagné d'une demi bouteille de Buzet, rouge, blanc ou rosé, ou une demi bouteille d'eau minérale). Entrées de 10,80 à 162 €. Poissons de 22,50 à 93,50 €. Viandes de 19 à 71 €. Recettes gourmandes de 16,70 € à 24 €. Menu petits gastronomes 8,50 €.
Ouvert 7j/7, service continu le week-end de 12h à 15h30 et de 19h à 2h du matin. Voiturier

L'Auberge Dab
161, avenue Malakof
75 016 Paris
réservation 01 45 00 32 22

Note : 14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire