mercredi 19 septembre 2012

Le Relais Plaza - 75 008 Paris



Cela fleurera bon le feutré !

C'est sous la boussole, le grand lustre de Lalique, le bas relief « classé », et le vitrail, le tout très Art Déco, que nous découvrirons le « Relais Plaza », une vision quasi magique d'une ambiance très années folles, toute de bois caramel, de banquettes, et chaises de cuir havane, moquette rouge sang, miroirs et appliques opaques, un ensemble délicatement passéiste, conçu à l'identique de la salle à manger du paquebot Le Normandie, mais, certainement, pas désuet ! Accueil approprié, sans excès, d'un personnel qui ne se prendra pas la tête, (beaucoup) plus attentif à la clientèle qu'à faire de la figuration (si vous voyez ce que je veux dire) ! Tout ce petit monde s'entrecroisera en un « ballet » très efficace ! A peine 20 à 25 minutes passées depuis notre arrivée, la salle vide (ou quasiment) se retrouvera, non pas comblée, mais assez pourvue, ce qui ne nous laissera pas indifférent (le coude à coude détestant). L'attention ne sera pas, ici, un vain mot ! Le verre d'eau à peine vidé, le pain à peine terminé, discrètement se verra soit « rééquilibré », soit remplacé. Une coupe de Duval-Leroy rosé dans une main, et la carte pour « rêver » de l'autre, de quoi combler le plus sourcilleux des épicuriens ! Des tomates anciennes, cœur de bœuf, ananas, green zébra, et noire de Crimée, de Didier Pils, mozzarella di Buffala, et vinaigrette au balsamique, en pyramide, et des langoustines de Guilvinec court bouillonnées, puis refroidies, leur guacamole épicé, détermineront un degré d'application, celui d'un chef, Philippe Marc, hors compétition (drivé par Alain ducasse). Le poulet jaune des Landes à la broche, un demi spécimen bien pesé, vigoureux, et « bodybuildé », sa pomme de terre écrasée, et la sole meunière (environ 600 gr), ses pommes mousseline, épinards en branche sautés, à la découpe, sur guéridon, feront plus que diversion, et, dans l'excellence, s'inscriront. Un (très) léger regret, un soupçon d'excès de cuisson ! Le directeur de la restauration, Werner Kuchler, « fidèle » au Plaza depuis plus de deux décennies, et crooner par passion (il animera de sa chaude voix les soirées Jazz du Relais, Swing'in Relais), n'hésitera pas à s'« inquiéter », régulièrement, de votre état de satisfaction ! Une attention fort louable d'autant qu'elle s'imposera dans la stricte discrétion. Le moment espéré, celui des gourmandises conçues par Christophe Michalak, et son équipe (celle de l'instant, ou du Relais), des incontournables qu'il nous faudra déguster en toute simplicité, conseillés en cela par Alexia, attentive à souhait. L'Oréade, dessert Lauréat de la coupe du monde de pâtisserie, tout en esthétique, jouera les alliances subtiles, la religieuse caramel, l'opiniâtreté d'une saveur dominante de beurrer salé, la tarte aux framboises, ou celle aux fruits rouges, la simplicité d'un sucré-salé, et le sunday caramel et « pop corn », l'onctuosité, et le bonheur crémeux. Un esprit (très) brasserie à l'ancienne, recherché, et apprécié.
Menu Relais Plaza 48 € (midi et soir servi 7j/7). Entrées de 24 à 44 €. Saveurs de la mer de 38 à
78 €. Saveurs de la terre de 36 à 58 €. Fromages affinés de 12 à 20 €. Desserts 16 €.
Ouvert 7J/7 de 12h à 14h45, et de 19h à 23h30.

Le Relais Plaza
Hôtel Plaza Athénée *****
21, avenue Montaigne
75 008 Paris
Tél.: +33 (0)1 53 67 64 00

Note : 14,5/20




1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer