mercredi 24 octobre 2012

Le Grand Bistro St Ferdinand - 75 017 Paris



Une « philosophie » culinaire personnalisée

Côté configuration, on pourra dire que le Maillot-Saint-Ferdinand marquera son territoire, au côté de son voisin le Congrés Maillot. Déco totalement personnalisée, et revisitée (il y a tout juste un mois), tons noir, gris acier, et corail, lustres, et appliques baroques bois brûlé, miroirs biseautés, et « fleur de lysés », comptoir de verre-brisé, étagères « bleutées », et portraits-photos de produits idéalisés. Tout ceci méritera que l'on s'y attardât d'autant que si la nouvelle carte sera commune pour les quatre bistrots, l'approche des produits, la « philosophie » (culinaire) du chef, les cuissons, etc, etc, afficheront, tel que je le pensais, une belle différence. Sonia, notre interlocutrice, une ** assurément côté service, et affabilité (elle n'aura de leçon à recevoir de personne !), mènera sa mission tambour battant avec perspicacité, efficacité, et générosité. L'artichaut poivrade de Paimpol, son œuf bio mollet, cœur de sucrine, et huile d'olive, ce sera pour la note fraicheur. Un artichaut goûteux comme les gros de Bretagne, et pas « déshumanisé ». Le foie gras de canard demeurera fidèle à lui-même, et aussi « sincère » que dans les trois « autres » enseignes. Le demi-homard bleu de Bretagne, à la Parisienne, sa macédoine à la mayonnaise maison, ses œufs durs, forcera le respect celui d'un produit bien enlevé, et appliqué. Le filet de bœuf Château Français de chez Franck Samoyeau, grillé au thym frais, sa sauce Béarnaise maison, le (filet levé) de bar, Voiles de Saint-Tropez, sa sauce vierge à l'huile d'olive, et la côte de veau de lait de Corrèze, rosée à cœur, tranchée par Sonia, son jus à l'estragon frais, s'enorgueilliront d'une « tombée » de légumes du marché, ou oubliés, au wok, d'une purée en cassolette maison, de frites personnalisées, et d'épinards en branche de chez Marc Beausse, le tout en quantité (totalement) déraisonnable pour des appétits « bridés » ! Pour les desserts une signature maison s'imposera, celle d'un chef pâtissier, Wally, un surdoué de la crème brûlée à la vanille de Bourbon, du millefeuille « respecté », et doré, et des crêpes flambées (juste devant vous) au Grand Marnier Rouge. Une farandole bien menée, et, en tout cas, fort appréciée par des gourmets pas franchement blasés. Garry Dorr, le boss « associé », viendra nous saluer lors d'un furtif passage en ce lieu, une démarche qu'il réservera à quelques rares habitués d'autant que sa « réserve » naturelle en fera un homme (très) discret !
Notre dégustation de champagne : Un Billecart-Salmon Brut Rosé.
Menu Signature 42 € (tout compris). La carte : Les entrées 11 €. Les plats 23 €. Les desserts 8 € (à choisir dans le menu signature).
Ouvert tout les jours, Service voiturier.

Le Grand Bistro
Maillot-Saint-Ferdinand
275, boulevard Pereire
75 017 Paris
Tél.: 01 45 74 33 32
Note : 14 /20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire