lundi 1 octobre 2012

Sébillon - 92 200 Neuilly-sur-Seine



Ils « œuvraient » alors dans un wagon-restaurant !

1914, année tristement célèbre pour son conflit destructeur, mais, il faut bien l'avouer, aussi révélateur d'un succès de restauration qui, jusqu'à nos jours, fera référence. Une institution de la Brasserie, un lieu imprégné de vie, où la spécialité, le gigot à volonté, ferait encore les beaux jours d'une clientèle toujours plus exigeante, et affinée. Côté déco (presque) d'origine, s'il vous plait (initialement, ils « œuvraient » alors dans un wagon-restaurant du côté de la porte Champerrat), et ambiance, on fera ici dans l'Art Déco, les années folles, le plafond peint, le miroir voûté, l'applique de verre soufflé, les coins banquettes de cuir brûlé, où garçons en tablier immaculé, et maîtres d'hôtel « en-costumés », vous plongeront en une atmosphère inimitable, propice à une longue, et savoureuse, dégustation. Un plateau de bulots joufflus, sa mayonnaise fraîche montée maison, un foie gras de canard au naturel, et un Patta Negra, un peu « jeune » à mon goût, mais totalement expressif, constitueront l'essentiel d'une ouverture sans forfaiture. Le filet de bœuf grillé, sa sauce Béarnaise, ses frites maison, la belle sole Française (et ses 650 bons gr), à la plancha, ses pommes vapeur, et le fameux gigot d'agneau Sébillon tranché sur guéridon, ses haricots blancs, un Allaiton d'Aveyron (label spécifique), parfumé et rosé à souhait, on aura pas vraiment de quoi critiquer ! De l'institutionnel, mais du bon ! Produits sérieusement sélectionnés, et appréhension maximisée, une recette infaillible qui pérennisera le « mythe » Sébillon depuis près d'un siècle, et bien des générations. On viendra avec la même idée en tête que pour Chez André, une obsession à la limite de la dépendance ! Un éclair géant au chocolat, une tarte fine aux pommes (sans glace vanille), une crêpe Suzette flambée au Grand Marnier (quatre spécimen), au concentré et confit d'orange, et puis la fameuse, et respectable, (mini) jarre de mousse au chocolat, sa tranche de brioche dorée, un poil trop compacte à notre goût, mais ceci dit, amplement de quoi vous engager à renouveler le week-end suivant votre sage dégustation.
Notre sélection de Champagne, et vin au verre :Pommery rosé, Gewurztraminer vendanges tardives grand cru – clos Zisser – Domaine Klipfel – 2007
Les huîtres de 16,20 à 27,30 €. Les coquillages et crustacés de 4,80 à 25 €. Les entrées de 7,80 à 19,70 €. Les poissons de 27,30 à 37,50 €. Les viandes de 18 à 37 €. Le fameux gigot d'agneau « Sébillon » 24,80 €. Plateau de fromages 11 €. Les desserts de 7,40 à 11 €. Menu « petit gastronome » 8,50 €.
Possibilité de réserver, et commander un gigot entier, voire sur le site.
Ouvert 7j/7 – Service de 12h à 15h et de 19 à minuit. Espace semi-privatif de 14 couverts. Service voiturier.

Sébillon depuis 1914 …
Le temple du gigot
20, avenue Charles de Gaulle
92 200 Neuilly-sur-Seine
réservation au 01 46 24 71 31
Note : 13,5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire