dimanche 18 novembre 2012

Hôtel Jules **** - 75 009 Paris



Un esprit très vintage

Jules, un prénom célèbre de l'antique Rome, et son Empereur, au XIXe siècle, et son écrivain-visionnaire, au XXe siècle, et son Président du Sénat, ou son acteur de cinéma, Jules ce sera, pareillement, depuis bientôt quatre années, un petit « bijou » de boutique-hôtel au cœur du 9e arrondissement, non loin du Printemps, des Galeries Lafayettes, et de l'Opéra Garnier, un « Casual chic » de 101 chambres et suites, sur six niveaux, un ancien Mercure (eh oui !) totalement « revisité », et réactualisé, dans l'esprit vintage des fifties, sixties, et autres seventies … Ainsi, comme nous le confiera Jean-Louis Descoins, le charmant directeur de ce lieu atypique, tout à la fois bohème, feutré, ludique et cosy, « son » hôtel, un petit peu « son » bébé, se voudra un hôtel d'atmosphère. D'ailleurs, dés la porte d'entrée, l'aspect banquette de cuir blanc (presque) à l'infini, bar à cocktail intimiste, et « soucoupes » multicolores pour vous « tracer » le chemin jusqu'à la réception, fonctionnera à ce point que l'on aura aucun mal à la trouver ! 
Un accueil des plus affables, une clé magnétique bleue au logo du Jules, direction le 4e niveau, un « clic » dans le tableau de commande, et nous voici rendus sur un palier corail, face à la n°400 l'une des six junior-suites (une par étage), dans les tons corail et chocolat au lait, une suite de 30 à 35 m², carpette zébrée, malle « réfrigérée » (et son mini bar intégré), canapé-lit (une place), et fauteuils blancs gansé de bleu marine, un « premier » espace tout de charme idéalisé séparé du second, le coin sommeil, lit king size, et sa tête de bois laqué, coin coiffeuse, écran plat L.C.D encaissé, lampadaire, table de chevet, i.Pod, machine à café Expresso, et « bisou » blanc « affiché », un détail affectionné ! Et si la vue se contentera de nous « renvoyer » l'image d'une cour banalisée, nous ne retiendrons, finalement, que l'aspect intimité, presque secret, d'un espace voué au confort de ses hôtes. Côté salle de bains, le charme à l'ancienne, carrelage blanc en décalé, et (au sol) noir vieilli, robinetterie « chromée », cabine de douche vitrée, fenêtre ouverte « protégée » ( par un paravent vitré opaque), et miroirs double teint version homme ou femme, selon le lavabo choisi ! Le petit
déj' ? J'oserais dire dommage, car ce ne sera pas vraiment l'aspect le plus convaincant même s'il sera servi sur plateau verni, à heure fixe (le soir n'oubliez pas votre fiche remplie sur la porte). On vous amènera baguette fraîche, petites viennoiseries honorables mais pas renversantes, jus d'orange non pressé et thé Ronnefeldt (le meilleur en sachet). Un modèle quelque peu inégal pour un hôtel aussi soigné ! On eut attendu du peaufiné, du bien « léché », du recherché, sans pour autant envisager le guéridon nappé de blanc !
Chambre 400 : Une ou deux personnes de 650 à 1015 €. Une personne supplémentaire 30 €. Petit déj' 18 €.

Hôtel Jules****
49-51, rue La Fayette
75 009 Paris
Tél.: +33 (0)1 42 85 05 44
Note : 14,5/20




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire