lundi 19 novembre 2012

Le Safran - 75 008 Paris



Un esprit ludique et averti

Hilton se trouvant « évincé » des lieux (suite à une longue procédure qu'« ils » auraient perdus), le propriétaire aurait récupéré son bien pour lui octroyer une « seconde » vie sous l'enseigne des « Collectionneurs » (sans trop savoir, là, à quoi il pensait) ! La nouvelle carte automne-hiver de Philippe Daigneaux, le chef d'une table atypique à plus d'un titre, méritera toute notre attention, que dis-je notre « contemplation » ! Une carte « revisitée » de fond en comble, optimisée par un esprit tout à la fois ludique, et averti, capable, dans un relatif classicisme, de quelques belles audaces ! Son crémeux de potiron, brisures de châtaignes, et pépites de foie gras poêlées, son thon rouge en mi-cuit mariné, croquant de légumes d'hiver et sauce vierge (un poil trop, mais vraiment un poil trop saisi), et son foie gras de canard, chutney d'oignons, et orange, prendront fait et cause pour un chef bien sous sa toque ! Le Kobe burger, bœuf haché, ventrèche de porc grillée, roquette, oignons confits et Comté se classera dans les dix premiers Parisiens sans atteindre, toutefois, le trio de tête ! La sole meunière, une bodybuldée, environ 6 à 700 gr, sa purée maison, mi-beurre, mi-huile d'olive, et le filet de bœuf Simmenthal poêlé, mitonnée de légumes d'antan, salsifis, topinambours, et panais, ne feront certes pas beaucoup mieux que dans certaines « grandes » brasseries, ou bistrots (Dab, Chez André, Congrés Maillot, Grand Bistro, Joséphine, le Petit Riche, etc.). J'oserais même avancer que c'est ce côté gastro un peu trop prononcé qui lui collera à la peau ! Si le cheesecake au citron vert « pétillants » mais pas renversant, le macaron chocolat, mousse chocolat, et pulpe de banane, sorbet banane, une « aventure » un peu risquée côté pulpe, et le Paris-Brest, sa crème légère au speculoos, glace vanille, manqueront d'un peu d'ambition et de « spiritualité », force sera de relever qu'il n'y aura pas lieu de s'en offusquer !
Notre dégustation de champagne, et vins au verre : Taittinger Rosé Prestige - Boutinot Chablis La Colombe, Lalande Pomerol Château de Belair.
Entrées de 14 à 99 €. Snack Corner de 14 à 27 €. Plats de 18 à 40 €. Fromages et desserts de 9 à
14 €.

Restaurant Le Safran
51/57 Rue de Courcelles
75 008 Paris
Tel : 01 58 36 67 00


Note : 13,5/20  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire