lundi 12 novembre 2012

Restaurant Daniel - 75 008 Paris



Une halte douceur

Curieusement, Paris, la ville des lumières, ne se serait dotée que de deux Relais & Châteaux dont l'un, objet de notre attention du jour, s'affichera discrètement dans une ruelle du 8e jouxtant les « Champs ». Le côté hôtel de charme, si ce n'est « bijou-hotel », ne fera aucun doute. Le salon-restaurant jouera tout à la fois la carte de l'extrême discrétion, du cocooning, et des effets lumineux, et ce n'est pas le style déco à la Française (réalisé par Tarfa Salam), très XVIIIe, esprit Oriental, à la dominante vert-amande, qui nous aura engagés à décliner ce véritable voyage dans le temps. Richesse des tissages Pierre Frey, Nobilis ou Llorca, moelleux des canapés Georges Smith, service optimum, et velouté, l'instant ne sera pas « galvaudé » ! Côté cuisine, avec Jérôme Bonnet, un ancien des Frères Pourcel, de Bernard Loiseau, de Tante Jeanne, et de chez Ledoyen, on s'engagera sur du sérieux, mais pas du présomptueux ! Pour notre part, l'avocat Hass en carpaccio, mariné à l'huile d'amande grillée, et crevettes cristal bleues limées (un poil salées) en céviche, le cœur de laitue sucrine condimentée à l'huile d'olive, et citron confit, et le foie gras de canard du Périgord, rôti et confit, cristaux de sel Maldon, poire aux épices, tout cela procédera d'une jolie créativité, sans omettre une bonne dose d'affectivité. Les coquillettes cuisinées comme un risotto, au jambon Pata Negra de Bellota (36 mois d'affinage), une divinité d'onctuosité, et de saveurs simples, mais « essentielles », le pigeon suprême rôti sur l'os, les cuisses en salade, petits pois à la Française, et le bœuf de chez Hugo Desnoyer, taillé dans le filet, rattes fondantes, et confit d'échalotes à la moelle, cœur de sucrine, afficheront les « prétentions » d'un chef plutôt enclin à l'humilité, lui qui n'aura eu d'yeux que pour son « mentor », un certain Paul Bocuse. Le plateau de fromages bio affinés de Monsieur Boyer, et du Père Fabre, notamment ses chèvres bio de Touraine, ajoutera à la sélection de produits essentiellement nobles. Côté desserts, Sébastien Gaudard, « le » pâtissier du 22, rue des Martyrs, cet « agitateur du goût », avec ses éclairs café, Paris-Brest, tartes aux poires et autres Mont-Blanc, écrira là l'une des pages d'un scénario d'exception ! De l'émotion, du souvenir, et des « confidences », rien que pour vous …

Restaurant du Daniel
Hôtel Daniel ****
Relais & Château
8, rue Frédéric Bastia (Champs-Elysées)
75 008 Paris
Tél.: 01 42 56 17 00
Note : 15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire