mercredi 28 novembre 2012

Sormani - 75 017 Paris



Peu enclin à la passivité !

Considéré par les connaisseurs comme l'un des meilleurs « Italiens » de Paris, l'objet de notre « convoitise » du jour, la table de Pascal Fayet, un ancien militaire de carrière reconverti dans sa passion, celle du bien manger, du bien ordonné, et du bien recevoir, fera mieux que séduire ! Son « antre » conçu il y a 28 ans, à sa propre image, tout en succession de salles, et salons, nous « claquera au cœur » avec cette sensation de bonheur assuré. Accueil révérencieux, mais pas obséquieux, d'un personnel en costume sans cravate (enfin quelqu'un qui aura tout compris), col Mao, noir pour la circonstance, et Pascal Fayet de recevoir ses convives avec toute la déférence qui le caractérisera. Une crème d'homme, respectueux de ses collaborateurs, on ne pourra mieux espérer ! 
Côté déco, le bon goût, et la délicatesse seront de mise ! Murs tendus couleur rubis, lustres et appliques de Murano, miroirs en losanges, et toiles du maître de maison, pas de quoi engager à la mélancolie. Mais avant que de nous attaquer à l'âme du lieu, le domaine de Martin Renatto, un chef à l'Italienne, l'assiette de Mortadelle finement tranchée, nous invitera à patienter. Le carpaccio de bœuf, parmesan et truffe noire, tout en sincérité, et suavité, un modèle affiné, le rocher de polenta à la ricotta crémeuse, nage de homard rôti, inventif, et subjectif, et le carpaccio de cèpes et Saint-Jacques à la crème de truffe sublimée, nous narreront une histoire (extrêmement) bien élaborée, celle d'un chef fort doué peu enclin à la passivité ! 
Le lasagne Sormani à la truffe noire et foie gras poêlé, un tableau figuratif et impressionniste à la fois, tout en saveurs et finesse, ou le tortellini à la truffe blanche d'Alba, constitueront le fer de lance d'une cuisine imaginative et festive. Le ris de veau poêlé, cèpes frais et gratin de Macaroni au lard, forcera le respect, si ce n'est l'admiration. Côté fromage, le gorgonzola crémeux, filet d'huile d'olive, jouera de sa superbe et de vaincre ma réticence pourtant bien affirmée. Dolci, dolci quant tu nous tiens … Le crumble de pommes, et mûres, glace amandes douces, le tiramisù Sormani en chapeau melon habillé, sa glace caramel, et le confidentiel pour chocophile, tiramisù moelleux, gâteaux panna cotta, et glace, tout cela fleurera bon le peaufiné, le raffiné, et, n'ayons pas peur des mots, une immense sincérité !
Notre dégustation de champagne, et vin : Billecart-Salmon brut, et La Rasina Toscana – San Giovese – 2008.
Entrée de 25 à 50 €. Poissons de 28 à 40 €. Pâtes et risotto de 28 à 60 €. Viandes de 34 à 80 €. Desserts de 12 à 18 €.

Sormani
4, rue du Général Lanrezac
75 017 Paris
Tél.: 01 43 80 13 91
Note : 15,5 /20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire