dimanche 13 janvier 2013

Charbon Rouge - 75 008 Paris



Les races sont aux viandes ce que les cépages sont aux vins …

Depuis bientôt trois ans, c'est devenu le « repaire » des carnassiers de tout poil, des vrais, pas ceux qui se contenteront d'un Buffalo ou d'un Hippo, mais les amoureux, que dis-je, les passionnés de la viande « haute couture » ! Ici, passé le rideau rouge, c'est une ambiance très savoureuse, très chaleureuse, de bois, de tons café crème, de banquettes de cuir noir, de buches entassées (mais point de cheminée), une alliance de design, et de style montagnard qui prévaudra, de quoi vous donner des envies d'ailleurs, et pourquoi pas, de cimes de plateaux neigeux, et de vieilles auberges paumées … A la carte, pas de surprise si ce n'est que le chef, Denis Levy, un ancien du Monceau, aura opté pour quatre catégories de viandes, la Française Charolaise, la Chilienne, la Japonaise Wagyu, l'Argentine race Hereford, et l'Américaine en Black Angus, rien que du lourd !
 La poêlée de champignons, champignons de Paris et pleurotes , tout en humilité, le produit et rien que le produit, fera du bien à l'âme. La boîte de petites sardines sauvages à l'huile d'olive, celles « brevetées », et estampillées, par la Maison Royale d'Espagne, des mini sardines « jouissives » à grignoter, de celles que l'on souhaite emporter chez soi rien que pour prolonger l'effet (c'est possible, vous pouvez les acheter, y'a qu'à demander), et l'Empanadas, une spécialité de petits chaussons garnis de viandes, et de fromage, hyper goûteux, mettront les « bouchées doubles » pour nous convaincre qu'ici on ne badinera pas avec la qualité. 
Et enfin, le « clou » du moment, celui qui fera toute l'âme du lieu (et que vous y courriez très vite) le Skirt steak, une hampe tout à la fois grillée et rôtie au charbon Argentin, ses frites de manioc au couteau, une Black Angus US, d'un bœuf nourri au maïs, une Bone-in Tenderlain, le filet avec os, épais, 425 gr de pur bonheur, ses légumes grillés, carotte fan, champignon de Paris, poivron rouge et vert, et courgette, et une entrecôte de Wagyu Japonais, persillée et goûteuse en diable, de quoi oublier que, chez les autres, la viande, la vraie, jouerait aux « abonnés absents » ! Même la sauce Béarnaise, ou celle au Roquefort, feront montre d'une excellence méritée. Le Camembert à la truffe du Périgord, pour deux, dans sa boîte, son papier alu, chauffé à la braise, avec une petite cuillère, je ne vous dis que ça … à condition d'avoir un foie à toute épreuve ! Le baba au Rhum Diplomatico de Vénézuela, le millefeuille au dulce de Leche, « géantissime », tout en légéreté, impérial de diplomatie, la brioche perdue, glace mascarpone, un prè-carré de brioche « conquérant » à souhait, le cheesecake en dé de fraîcheur, et le volcan de Turon y helado de nota, un mi-cuit au nougat, sa glace maison, clôtureront un instant demeuré (très) cher à nos papilles.
Notre dégustation de champagne à la coupe, et vin au verre : Deutz Brut, et Terrazas de los Andes Argentin – 2009.
Formules (midi seulement) plat 16 € / plat + dessert 24,50 € / entrées + plat + dessert 28 €. Entrées de 10 à 36 €. Viandes : Bœuf Angus Argentin de 29 à 38 €. Viande Française de 18 à 84 €. Bœuf Black Angus US de 22 à 108 €. Bœuf Wagyu Japonais de 89 à 178 €. Poissons de 18 à 26 €. Fromages de 10 à 32 €. Desserts de 7 à 10 €.
Ouvert du lundi au samedi.

Restaurant Charbon Rouge
25, rue Marbeuf
75 008 Paris
Tél.: 01 40 70 09 99
Note : 14 /20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire