vendredi 18 janvier 2013

La Bastide Blanche - 75 008 Paris



Une « signature » Tropézienne

Direction la place Clichy par le boulevard de Courcelles, et, là, face au Carrousel, une brasserie dite « à la Tropézienne », juste à l'angle, pourtant pas franchement de celles que l'on envisagerait sur la place des Lices, mais une version « remastérisée », made in Paris, dans le style grosses pierres taillées, banquettes de cuir chocolaté, vieux parquet, carré faïence, et guéridons nappés de blanc, voulue et orchestrée par Emmanuel Noraz, le maître du lieu. Pour la « signature » Tropézienne, on aura seulement affiché quelques noms de plages, la Ponche, les Salins, Pampelone, ou citations d'auteurs, comme Colette, histoire, peut-être bien, de faire plus authentique. Mais, pour nous, l'essentiel sera ailleurs ! Déjà que l'accueil de la serveuse « endeuillée », nez en l'air, claquant du talon tout au long de ses multiples aller-retours entre la cuisine et la salle, nous irritera au plus haut point, et qu'il ne lui suffira pas de nous « snober » pour que la « pilule » passât beaucoup mieux, il allait en falloir beaucoup plus pour nous convaincre du bien fondé d'avoir opté pour cette brasserie même si elle était sensée nous amener un peu de ce vent du Sud !
 A l'œil, le velouté de potiron, cappuccino de châtaigne, ne m'inspirera guère, non pas que l'alliance fut incompatible, mais c'est la rapidité du service qui m'étonnera ! A peine une minute, montre en main ! Pour la friture d'encornets, sauce tartare et aïoli, le constat se révélera quelque peu différent avec un produit fort honnête. La côte de bœuf, environ 1,3 kg, toute en « rondeur »,une Angus du Texas, métamorphosera radicalement notre sensation ! Cuisson idoine, service sur planche, et produit d'une finesse à faire pâlir (de jalousie) les contre-filets, et autres rumsteck nationaux (sauf exception, j'en connais deux sur Paris) ! L'aspect tartare haché, sans fioriture, en toute simplicité, filet d'huile d'olive Château Léoube (du côté de Bormes-les-Mimosas), me ravira car pour moi, point de Côte mais du light plus simplement ! Comme quoi il suffira parfois de très peu pour satisfaire un client ! Côté desserts, la Tropézienne de chez Mika, « le » spécialiste local, et le cheesecake sur fond de spéculoos, son coulis de caramel beurre salé, feront beaucoup mieux que toutes les élucubrations envisagées.
Antipasti 12 et 23 €. Hors d'œuvres de 7,50 à 18 €. Salades de 16,50 à 18,50 €. Focaccias 12 €. Pâtes & Risotto de 13,50 à 28 €. Poissons de 19 à 24 €. Viandes de 17 à 78 €. Fromages 12,50 €. Desserts de 7 à 9,50 €.
Semainier 17,50 €. Menu enfant 10 €. Brunch de la Bastide buffet « à la cloche » 29 €.

Brasserie Tropézienne La Bastide Blanche
1, Boulevard de Courcelles
75 008 Paris
Tél.: 01 40 08 08 25
Note : 13/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire