mardi 12 mars 2013

Café du Rendez-Vous - 75 014 Paris



Il est généreux, le chef !

Juste à côté de l'entrée des catacombes, et face au lion de Belfort, sur l'ancienne place d'Enfer (durant la révolution), c'est un café propice aux rapprochements conviviaux, qui subira nos « foudres » gustatives. Il est vrai que nous nous engouffrerons, non sans déplaisir, par -1°, dans cette brasserie transmise de père en fils depuis 1979 dont la famille Porte se sera rendue acquéreur, un lieu qui se serait, nous confiera Sébastien Porte, révélé durant la dernière guerre en tant que repaire, et lieu de rencontre (secret), des résistants ! Dire qu'à l'époque, il n'auraient pas eu Nicolas Vauvray, un jeune chef de 27 ans, qui aurait pu leur flatter les papilles, c'est un doux euphémisme ! Car, il faut bien l'avouer, ce petit gars qui nous sera apparu durant notre déjeuner, là, juste derrière notre épaule, avec son bandana, ne fera pas dans la dentelle ! 
Son œuf mayo sur ardoise, brindille de ciboulette « dans la gueule », et mayonnaise maison, son foie gras de canard (maison), au Montbazillac, et sa verrine de boudin noir, petit pain d'épices tiède maison (un vrai régal), dévoileront une subtilité d'exécution digne des plus grands ! Sa côte de bœuf, frites (pas maison) (non, là, le chef ce n'est pas digne de vous ! Même si la corvée de patates nécessiterait une friteuse et deux personnes supplémentaires), son tartare à l'Italienne, huile d'olive, basilic, et grosse « pétales » de Parmesan, et sa blanquette de veau Français à l'ancienne, en cocotte de fonte, mériteront tous les louanges d'autant que ce petit « génie » de la bistronomie n'aura pas la moindre once de grosse tête ! Du côté des douceurs, quel bonheur, l'inimitable sablé Breton en tarte citron meringuée, son nuage de meringue dorée, le baba au Rhum, chantilly, et raisins de Coriandre marinés, et la tarte Tatin caramélisée, trouveront tous les « vrais » mots pour le dire ! Touchés nous seront, touchés nous demeurerons.
Notre dégustation de champagne et vins au verre : Deutz, et Chassagne Montrachet – Louis Max.
Hors d'œuvres de 4 à 14,50 €. Terre (viande) de 16 à 18 €. Mer de 16,50 à 22 €.Pour les enfants
11 €. Suggestion du jour de 7 à 18 €. Salades gourmandes 14,20 €. Grignotages de 10 à 16 €. Pour finir mon pain (fromages de Pierre Klucik, Gault et Millau 2012) de 6 à 13 €. Douceurs de 6 à 9 €.

Café du Rendez-vous
2, Avenue du Général Lecler
75 014 Paris
Tél.: 01 43 21 34 05
Note : 14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire