jeudi 2 mai 2013

Platine Hôtel **** - 75 015 Paris



Tout ce que fait Marilyn est différent, étrange et excitant … (Clark Gable)

Autant vous dire tout de suite qu'ici, je veux dire dans cet hôtel**** « dominé » par moult tours environnantes, à deux pas du Parc Citroën, et de la Seine, on aura préféré sortir des sentiers battus, et emprunter un chemin beaucoup plus bucolique, non pas celui des écoliers mais plutôt des fifties, des années rêvées, quelques peu délurées, mais toujours espérées, une époque fascinante (par certains côtés) pour les passionnés de vinyles et autres pellicules jaunies. L'Icône de ces années, Marilyn Monroe, on ne peux plus glamour vous l'avouerez, aura inspiré à l'envi les initiateurs d'une convivialité faite hôtel … La petite allée de fibres optiques parsemées (effet garanti de ciel étoilé inversé), de jardinières verdoyantes encadrées, nous mènera au petit monde enchanté d' Hollywood, et de sa « fée » en blondeur patinée. Yacinth, le réceptionniste, fera montre de la plus généreuse des attention. 
Deux clés magnétiques (pas très fifties, soit dit en passant) et un saut d'ascenseur (avec écran vidéo intégré et film en boucle affiché) au 5ème étage, un couloir de noir habillé, des portes façon acier meulé, une lumière rouge ou verte (fonction de la présence ou non dans la chambre) en embuscade, et, par opposition au « côté obscur » d'un monde cinématographique en perpétuel équilibre, dévoiler nos deux espaces attribués, la 502 et la 503, tout en habit immaculé, et à la star Hollywoodienne dédié. Moquette de rouge et de noir alvéolée, pouf et fauteuil de petits pois parsemés, suspension de tissu découpé, et lit tout en rondeur imposée, démesuré, si ce n'est géantissime, tout de niches, et de penderies vitrées encadré de quoi à l'amour vous inviter ! Une chambre (presque) nuptiale ou, pour le moins, « suggestive » dominée par la star (tant) adulée en portrait de noir et de blanc placardé. Autre originalité, non pas la vue sur la chambre d'à côté (beaucoup moins ludique celle là), mais, par la double porte vitrée, sur la salle de douche carrelée façon tapissier, en rouge pour la douche, et en noir pour la partie lavabo, un modèle en tube biaisé, du plus bel effet sur un carrelage à damier, un espace mesuré, certes idéal pour admirer votre moitié dans ses ablutions matinales et vous redonner … du cœur à l'ouvrage !
Tarif de la chambre 503 : 345 € (1 ou 2 pers.). Petit déj' 12 €/pers.

Platine Hôtel****
20, rue de l'ingénieur Robert Keller
75 015 Paris
Tél.: +33 (0)1 45 71 15 15
Note : 14/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire