jeudi 27 juin 2013

Le Courcelles - 75 017 Paris


Garçon, s'il vous plait !

De la fin du XIXème, il nous resterait quelques brasseries à l'ancienne, certes revisitées, « revivifiées » dirons certains, souvenir du temps où l'on savait (encore) vivre, et apprécier ! L'une d'elles, dans le XVIIème arrondissement, non loin du Parc Monceau, aura su conserver tout à la fois l'esprit de la tradition, une déco « originale » et un service à l'ancienne en tablier blanc et gilet noir ! A peine restauré, le lieu restituera ses états d'âme, ceux d'une histoire assez glorieuse et d'un vécu mouvementé. Le défilé de « garçons » au masculin, comme au féminin (grande nouveauté du siècle), s'intensifiera au cour du service de midi. Jean-François, l'heureux propriétaire, et successeur de ses parents, costume rayé, s'affichera derrière le comptoir, et son staff de « virevolter » de table en table. Malheureusement, question efficacité, ce ne sera pas la panacée ! Le sourire ne suffisant pas, on aurait aimé que l'attention fut de mise ! Calés en un box de simili rouge, carte en main, le doigt sur le starter, il nous faudra imaginer tout le reste car l'optimiste affiché du personnel ne restituera vraiment pas la réalité des produits proposés ! 
Les tomates à l'ancienne, mozzarella di Bufala, ananas, Green Zebra, en émincé avancées, filet d'huile d'olive en aparté, l'œuf mayo et le foie gras maison Divay, sa gelée, s'annonceront comme des valeurs sûres. L'entrecôte US X large (allez, bombons le torse), annoncée à 400 gr, ne respectera pas franchement nos attentes ! A peine 250 à 300 gr, une cuisson « optimisée » et des frites « minimisées ». Le Chateaubriand de 180 grs, tout saucé, ne fera guère mieux ! Quant à la salade César, elle fera bombance de salade, mais piètre référence côté accessoires. Un modèle passablement éludé … Pour les desserts (en vitrine réfrigérée), le millefeuille de la veille, ou de l'avant veille (la crème et le feuilletage ça ne trompe pas), le riz au lait, et la tarte fine aux pommes, auraient pu quelque peu rattraper ce (relatif) ratage ostensiblement affiché, et, fort malheureusement, ignoré par un patron trop préoccupé ! Mais l'ignorera-t-il vraiment, là est la question ?
Notre dégustation de vins au verre : Sauternes Le Dauphin de Guiraud, Crozes Hermitage – Domaine de la Ville Rouge – 2010, et Lalande de Pomerol - Château Chatain Légard – 2009.
Semainier 16 €. Menu Marie & Louise for kids 12 €. Brunchs 23 € (samedi, dimanche et jours fériés de 11h à 16h). Cartes de Printemps 2013 : Entrées de 7 à 14 €. Tradition & snack de 6 à 14 €. Poissons de 18 à 22 €. Viandes de 16 à 28 €. Fromages de 8 à 14 €. Desserts de 8 à 12 €.
Ouvert tout les jours.

Brasserie Le Courcelles
94, Boulevard de Courcelles
75 017 Paris
Tél.: 01 47 63 23 52
Note : 10 /20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire