lundi 3 juin 2013

Taokan - 75 006 Paris


Casser les codes !

Si ce n'est le « problème » de la porte qui demandera une (rapide) « adaptation » (l'entrée par la baie vitrée, avec sonnette, ne s'imposant pas d'office), l'accueil du maître d'hôtel, Sam, tout en affabilité et « souplesse », nous persuadera qu'ici on ne saurait négliger, mais plutôt philosopher ! Résolument design, l'ambiance interpellera de son côté japonisant dominant … Bois blond, coins banquette de velours beige, luminaires en suspension façon « œil d'insecte » et cuisine labo en transparence, histoire d'affirmer une irréprochabilité envisagée par Olivier et Hélène Lempereur, les designers qui montent ! 
Côté carte les Dim Sum s'imposeront de facto avec une variété déclinée en treize versions distinctes. Le Za Dian aura notre faveur, un assortiment de raviolis aux crevettes, aux Saint-Jacques et des bouchées aux crevettes, au poulet, au bœuf, aux fruits de mer, une association sans perversion. Le rouleau de printemps, langouste et herbes fraiches, Long Xia, Shengchun, une nouveauté du chef, Tien-Dat Au, pour le printemps, sans vermicelles, c'est frais, et pas habituel, une primeur (depuis jeudi dernier) dont nous bénéficierons en toute sérénité. 
Le Taokan Ya, un magret de canard émincé aux cinq parfums, sur teppan, tout en ébullition, rageur et ravageur, le Loc Lac Beef, un filet de bœuf, sauce Taokan bien épicée (il faut le signaler), ses nouilles sautées, cubique et un poil « coup de trique », et Jido Tang Ji, un émincé de poulet caramélisé sur teppan, son riz cantonnais sauté, sic Chao Tan, camperont une approche résolument originale. La générosité et la finesse des mets nous autoriserons une dégustation de perles de coco vertes, Muo Mic Ci, une spécialité revisitée par Tien-Dat Au, bien éloignée des sempiternels spécimen à la mode occidentale, des pommes et bananes au caramel liquéfié, Ba Si, des amours de mini-beignets , ou ces crêpes façon Maki, (pâte à crêpe) au thé vert, fruits frais en émincé, surprenantes, mais certainement pas révoltantes, de quoi confirmer qu'ici on se détachera volontiers des « standards », une manière de s'affirmer dont Christophe Daine ne sera pas peu fier, lui qui, pourtant, cultiverait une certaine modestie !
Notre dégustation de thés : Thé noir et thé au jasmin.
Menus (uniquement le midi) 22, 29 et 37 €. Carte : Dim Sum les vapeurs de 8 à 15 €, les frits de 8 à 12 €. Bouillons et potages de 8 à 11 €. Entrées et salades de 5 à 13 €. Viandes de 19 à 27 €. Poissons et fruits de mer de 25 à 28 €. Accompagnements de 4 à 7 €. Desserts de 8 à 12 €.
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30. Service voiturier.

Taokan
8, rue du Sabot
75 006 Paris
Tél.: 01 42 84 18 36

Note : 14/20  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire