lundi 29 juillet 2013

La Parizienne - 75 001 Paris


Ici, le baroque ferait loi !

Si je ne partagerais pas l'avis franchement « engagé » de certains de mes confrères (ou consœurs) s'agissant de l'aspect essentiellement people, hyper hype diront même certains, de « ce » restaurant branché du Marché Saint-Honoré dont j'oublierai volontairement de vous énumérer les acteurs, chanteurs et autres sportifs devenus, par la force des mets, des accrocs du lieu, ce ne sera pas une raison pour nous priver du plaisir de l'estimer à nouveau ! Allez, oublions qu'ici le baroque ferait loi, que les portraits d'Aznavour, Djibril Cissé (depuis son passage, il y a un mois), et autres Mickey Rourke, ponctueraient les murs et colonnes de bois brûlé, et préférons envisager une cuisine soignée, peaufinée même, une qui ne soit pas synonyme de « lâcheté » ! La tomate ancienne cœur de bœuf, sa burrata crémeuse et fondante à souhait, huile d'olive et basilic, le foie gras de canard, sa confiture de figues et le caviar d'aubergine, thym, citron, légumes marinés, et copeaux de Parmesan, s'inscriront dans le profil d'une cuisine recherchée et appréciée. 
Les ravioles à la truffe blanche et crème parmesan, et la souris d'agneau confite au thym et romarin, profiteront de l'aura d'un chef qui me semblera mériter tous les éloges, sauf, oserais-je dire, pour l'entrecôte qui se révélera, avouons-le, affligeante ! Annoncer quelques 350 gr comme argument, dés lors qu'à mon humble avis (et cela n'engage que moi, je le précise !) elle frisera beaucoup plus les 250 gr (il ne faut pas prendre le client pour un benêt, à l'œil, ça se pèse) me heurtera on ne peux mieux ! Le cabillaud Black Cod, le must des Cabillauds, « le » noir, servi in extremis pour, en quelque sorte, « laver l'honneur perdu », ne décevra pas franchement, mieux encore, il « redorera » le blason d'un chef qui se sera, l'espace d'un instant, quelque peu fourvoyé ! Côté desserts, on ré-haussera le débat, avec un tiramisù aux trois saveurs, gelée de café, Nutella et spéculoos, un cheesecake dans son plus « simple appareil » et une crème brûlée aux chamallows bourrée de persuasion, mais restons mesurés sinon vous pourriez croire que j'ai été « soudoyé » !
Notre dégustation de vins au verre : Bordeaux AOC Château Lataptie 2008. VPDF AOC Chardonnay Biobon AB 2009.
Entrées de 14 à 140 €. Plats de 19 à 28 €. Desserts de 10 à 14 €.
Ouvert tout les jours.

La Parizienne Paris
42, place du Marché Saint-Honoré
75 001 Paris
Tél. : 01 42 61 48 43
Note : 13/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire