lundi 19 août 2013

Auberge de la Reine Jeanne - 13 210 Saint-Rémy de Provence


Jusqu'au bout des ongles …

La Reine Jeanne s'en est « allée », vive la Reine Jeanne ! Mais rassurez-vous, ici point de décès, seul une « permutation » de propriétaires, et de « karma » culinaire. Exit les poussifs « actionnaires », et bienvenue à une ex-finaliste de Top Chef, Fanny Rey, qui commencerait (très) sérieusement à regretter cet (encombrant) « label » qui l'aura, tout à la fois, révélée au grand public (sans pour autant aller jusqu'à l'hystérie, bien sûr) et qui semblerait la « plomber » aujourd'hui, au point d'un devenir pesant, certains « convives » manquant de délicatesse et d'objectivité, convaincus, peut-être bien, de pouvoir lui en remontrer eux qui se verraient gavés d'émissions culinaires, et donc détenteurs, penseraient-ils, d'un savoir-faire indiscutable (ils ne sont certainement pas les seuls) ! 
Le patio-jardin, ses chaises de fer forgé tressé, ses stores rouges labellisés, et son soleil « irradiant », pourtant c'est la salle en poutraisons blanches, taureaux de rotin tressé, pierres taillées, miroir géant adossé, et vision sur les cuisines affichées, pour lequel nous opterons, histoire de ne pas (trop) transpirer ! Le foie gras de canard confit naturellement, mi-cuit au poivre, cerise Burlat et gingembre en douceur, s'esclaffera de bonheur, un *** déclaré, et le saumon « Label Rouge » Écossais pas vraiment revendiqué, confit à l'huile d'olive de la Vallée des Baux, légumes d'une Niçoise en cuit et cru, tartine de pain Poilane croustillante, révélera une personnalité bien affirmée celle de Fanny, pas une usurpée, certes encore un poil hésitante, mais fort prometteuse … L'agneau de « sa » région, pièce choisie au serpolet cuisiné, fondant à la presse, polenta grillée, aubergine et tomates fondantes, et le pavé de bœuf « issu de filet », cuit au gros sel, cocos de Provence au goût d'ail et de persil, en poêlon avancé, nous susurreront des mets convaincants, et des saveurs éloquentes. 
La sélection de fromages de chez Josiane Deals, une M.O.F (la fromagère de Vaison-la-Romaine), Saint-Nectaire, Tome de Lozère, Picaudon, Bleu et Cantal, s'inscrira dans le révérencieux, mais pas l'obséquieux. L'épilogue sucré, comme ils disent, millefeuille en tradition, crème légère à la (graine de) vanille de Madagascar, glace caramel à la fleur de sel de Camargue, les fraises Gariguette, vacherin contemporain, crumble au goût de noisette, glace à la vanille et la pêche de Provence pochée aux fruits rouges à l'infusion de verveine, granité de citron frais et basilic, nous comblera de ses bienfaits et l'on ne pourra lui reprocher d'avoir omis de nous leurrer !
Ah, au fait, qu'est-ce qui n'aurait soit-disant besoin de personne (sauf de lui-même), serait M.O.F (et vous le lancerait à la moindre occasion), serait mauvais comme teigne, prétentieux on ne peux mieux (mais de quoi donc ?), aurait reçu Sarkozy, alors vous …, viendrait essentiellement pour « encaisser » à la fin du service, serait « chef » pâtissier dans une grande maison de la région,
et laisserait sa « femme » inviter des chroniqueurs, ou autres critiques, pour finalement, et après coup, leur présenter (personnellement) la note, une note soit dit en passant des plus salées eu égard notamment au lieu (environ 350 € à trois pour un non gastro !), et en profiterait, de surcroit,
pour vous « facturer » un Puligny Montrachet 2008, affiché à la carte 70 €, à 100 € (si, si j'ai le reçu signé) ?
Qui, en conclusion, aurait la capacité de discernement d'un poisson rouge ?
Je vous le demande ?
Menu week-end 49 € (hors boissons) ou 59 € (avec 2 verres de vins aux choix des couleurs « réserve » maison). Prélude de 14 à 24 €. Intermède de 21 à 28 €. Épilogue sucré de 9 à 12 €.

Auberge de la Reine Jeanne
12, boulevard Mirabeau
13 210 Saint-Rémy-de-Provence
Tél.: 04 90 92 15 33
Note : 12,5 /20




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire