jeudi 15 août 2013

La Bastide Odéon - 75 006 Paris


Façon grande maison ...

Avec Le petit Marguery (et son « Comptoir ») dans le XIVe, et le XVIIe, Pascal Mousset aura déjà la garantie de n'être pas inscrit dans l'oubli ! La Bastide de l'Odéon, face aux Jardins du Luxembourg, autre « fleuron » de son groupe, ne lésignera sur rien pour « concurrencer » ses « devanciers », un « conflit» fratricide (très courant dans ces groupes de restauration) mais qui aura le mérite de les hisser vers le haut ! Yann Bailleul, le directeur, barbe de quatre jours, derrière sa caisse, prêt à vous placer au rez-de-chaussée, ou au premier (pour plus d'intimité et de discrétion), fera montre d'une affabilité sans excès. Direction, donc, le « salon (presque) privé », sièges de cuir rouge, appliques « enfilées », portes de merisier, et nappes immaculées, quasiment plein à craquer. 
Service sur plateau et trépied façon grande maison, les asperges blanches, huile d'olive et œuf cassé, la Burrata des Pouilles, poivrons marinés et vinaigrette à la menthe et le millefeuille tiède aux aubergines grillées façon Riviera, tout cela enchantera sans verser, toutefois, dans le Nirvana … L'entrecôte (environ 250 à 300 gr) poêlée, son écrasé de pommes de terre à l'huile d'olive, tomate à la tapenade, le foie de veau rosé, et le risotto de homard en coque affichée, sa sauce aux crustacés, n'auront que les mots pour le dire et rien pour défaillir ! Recherche des produits, et tour de main d'un chef, Hugues Germany, pas évaporé pour un sou, mais bien ancré dans le respect de ses convives. Côté pâtisseries, toutes maison, on jouera, ici, de la perversion à vous titiller sans prévention, d'une crème brûlée « géantissime », son fondant au chocolat, d'un millefeuille (traditionnel) « minute » à la crème vanille Bourbon façon tombeau de Napoléon aux Invalides (c'est dire la dimension du spécimen), d'une tartelette aux fraises de Marmande et d'un clafoutis aux pêches et amandes, de quoi se pâmer d'admiration car, ici, on ne lésignera vraiment pas avec la générosité et la séduction …
Dégustation de vin au verre : Magnum Chablis Vieilles Vignes – Domaine Saint-Clair Brocard 2003.
Menus Parlementaire (du jour) 19,90 et 25,80 €, la cuisine du marché 30 et 36 €.
Ouvert tout les jours midi et soir.

Restaurant La Bastide Odéon
7, rue Corneille
75 006 Paris
Tél.: 01 43 26 03 65
Métro : Odéon Ligne 10 et 4 RER : Luxembourg

Note : 13,5/20  

1 commentaire: