dimanche 1 septembre 2013

La Table des Balmes - 84 190 Beaumes de Venise


Simplicité sans authenticité

La Sainte-Hilaire « veillera bien au grain » et à la prospérité des quelques tables, et autres caves, du cœur de ce village (mondialement ?) renommé. Christian Berger, un maître des lieux version discrétion de nous placer à l'intérieur avec vue sur la terrasse et l'église d'à côté. Des murs « cirés » façon acier, d'autres façon pierres apparentes (bluffants de réalisme, chapeau l'artiste), des casiers à vins et des bouquets de fleurs plus « vraies » que nature en tableaux muraux, calés là sur nos chaises tressées, un petit air de Ben Oncle Soul, et nous voilà partis pour une dégustation découverte …
L'assiette de jambon cru, un Parme « emballé » (pas pardonnable, Christian), son mesclun arrosé d'huile d'olive, les médaillons de foie gras (supposés) maison, confit d'agrumes, brioches toastées, et le pâté de truite, mesclun et toast grillé, s'inscriront dans la jolie présentation et la séduction esthétique, une version imposée et recherchée au détriment, semble-t-il, d'une authenticité beaucoup trop absente à mon goût ! 
Pour les accrocs d'étoiles, et autres « mentions » optimisées, passez votre chemin ! Le lieu fera dans la réelle simplicité sans toutefois verser dans l'authenticité ! La noix d'entrecôte, ses penne à l'huile d'olive (un choix tout personnel), la souris d'agneau confite au thym, ses frites façon « patate », et le filet de bœuf, purée de petits pois, ratatouille, nous l'interpréteront sans (trop de) convictions, mais à la limite, tout de même, d'une certaine persuasion. En termes clairs, ne vous attendez pas à du bistronomique mais à une approche plutôt esthétique de plats versant dans le charme essentiellement visuel, au détriment, incontestablement, d'une véritable quête de produits issus de petits producteurs. La Tatin d'abricots rôtis, brindille de thym, le soufflé glacé au Grand Marnier, et le café liégeois, confirmeront, indiscutablement, ce sentiment alternant entre déception et séduction ! Avec des produits beaucoup plus « recherchés » on friserait, certainement, presque la félicité ! Une réflexion à laquelle Christian Berger serait bien inspiré de cogiter ...
Notre dégustation de vins au verre : Muscat Beaumes de Venise en blanc et rosé.
Menu du marché 19 €. Menu des Balmes 25 €. Menu découverte 32 €. Menu enfant 9,90 €. Carte : Pour commencer de 9,90 à 16,50 €. Salades repas de 12,50 à 13,80 €. Dolce vita « bruschetta » de 2,90 à 10,80 €; Pasta de 4,80 à 12,80 €. Retour de pêche de 14,90 à 16,90 €. Secrets du boucher de 12,90 à 18, 90 €. Desserts de 4,50 à 6,50 €.
Ouvert du mardi au samedi (Automne/Hiver) et le lundi (Printemps/Eté)

La Table des Balmes
31, Place de l'Église
84 190 Beaumes de Venise
Tél;: 04 90 46 58 98
Note : 11/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire