lundi 30 septembre 2013

Naka - 84 000 Avignon


Honorables étrangers …

Une nouvelle ambassade (depuis juin 2013) culinaire du Soleil Levant vient de poser ses tongs dans le vieil Avignon, plutôt du côté Halles que Vernet, et à « deux pas » (toute proportion gardée) de la place de l'Horloge. Olivier, sa sœur Charlotte, et son papa Katsuhiro, le chef, auront à cœur de séduire vos papilles et de les embarquer en une dégustation modèle Nippon ! Or, si du côté déco on hésitera entre le coin fauteuils, banquettes club, ou comptoir-bar, avec ses cuisines ouvertes en démonstration, et la salle version tradition où l'on se déchaussera même pour s'attabler, force sera de constater que des trois formules Torikatsu, Shahe et Tempura Udon, aucune n'aura vraiment eu le mérite de nous faire chavirer du côté « bridé » de la force ! Les aubergines façon Maka ne s'imposeront pas trop comme un modèle de finesse et de raffinement ! Le croustillant de poulet tentera bien une « charge » héroïque, mais il sombrera, le malheureux, vite dans la mélancolie. Sinon, côté Sashimi (trois pièces) et Sushi (trois pièces) au saumon, on ne jouera certes pas la carte de la grande séduction mais de l'honnête prestation ! 
Idem pour les California Rolls, avocat, saumon (quatre pièces) fort honorables au demeurant. Le bol de nouilles Japonaises quasi « insaisissables », et irréductiblement entortillées, flottant entre deux bouillons, donnera maille à partir à nos baguettes ulcérées ! Des légumes, et une grosse crevette, en tempura, engageront la « conversation » mais elles afficheront vite leur insuffisance faute de « combattants » ! Si vous deviez suivre un régime drastique, et ne pas supporter que votre balance s'affolât, le lieu est magique ! Une embellie viendra toutefois chambouler ce constat « mi-sushi, mi-Maki », l'interprétation lyrique d'un instant crucial celui d'une chef pâtissière, Junko, qui aura réalisé là un parcours quasi « sans faute » avec un millefeuille au Matcha (thé vert Japonais), une glace Sésame noir et blanc, et une tarte au Yuzu, exemplaires de persuasion ! En conclusion, laissons-leur le temps de s'installer, et gageons que, d'ici à la fin de l'année, Olivier, Charlotte et Katsushiro seront totalement inspirés !
Menus 12,90 €, 14 €, 18 €, 22 €. Carte : Entrées de 3,50 à 7 €. Spécialités chaudes de 6 à 17 €. Spécialités poissons crus : Sushi (la paire) de 4,50 à 7 €. Sashimi (12 tranches de poisson cru) de 15 à 19 €. Maki (rouleaux 6 pièces) de 4,50 à 7 €. Temaki (cone) de 5 à 7 €. Chinashi (bol de riz et poisson cru) de 17 à 18 €. Desserts de 6 à 8 €.

Naka
Restaurant Japonais
4, place de la Principale
84 000 Avignon
Tél.: 04 90 82 15 70
Note : 12,5/20



2 commentaires:

  1. Ahhhh c'est tellement tentant !
    Je trouve votre note un peu basse cependant !

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve que votre article est bien décevant comparer à la cuisine purement japonaise faite dans ce restaurant.
    A moins que ce ne soit votre palais qui ne désire que des mets de haute gastronomie et ce fait de plus en plus délicat dans votre région, NAKA est le seul restaurant tenu par des japonais et non des chinois ou des brésiliens.
    A mon sens, il paraîtrait logique de comparer le restaurant NAKA avec les autres restaurants japonais d'Avignon et là le jugement serait sans appel... Alors que sur votre blog, vous descendez tout de suite ce restaurant sans doute en le comparant à des restaurants japonais d'ailleurs, non? Ou bien le prix était-il trop bas?
    Enfin, comme il en faut pour tous les goûts et toutes les expressions, je vous laisse critiquer avec véhémence et continue mon chemin sur d'autres blogs

    RépondreSupprimer