dimanche 13 octobre 2013

La Basse Cour - Aix-en-Provence


Y'a de l'amour dans ces rillettes !

Ouvrir (début Novembre 2012) une table en (proche) périphérie Aixoise, côté Lycée Sézanne, il fallait déjà oser ! Mais envisager, pour ce faire, une bâtisse banalisée qui n'était, en fait, qu'un resto quasi « universitaire » pour révéler le thème de la base cour, je ne l'aurai pas parié ! Excellent atout, un parking juste devant à l'écart du passage, et puis cette terrasse ouverte (mais protégée) ou, en cette fin Septembre, la fraîcheur ne se sera pas encore investie.
Norma et Richard, le couple de propriétaires initiateur du lieu, s'activera de la cuisine vers la terrasse (la plus fréquentée en ce jour) et la simple apparition des trois brochettes, agneau, bœuf et volaille ou du « géantissime » carré d'agneau en croute d'herbes qui se « bronzait » sous la lampe en attente de « livraison », nous détermineront dans notre sélection. Le médaillon de foie gras maison, cuit au torchon, confit d'oignons rouges, impérial de finesse, généreux, et onctueux, les (très rares) rillettes de poulet en verrine (un peu grasses à mon goût), et la brouillade de truffes « Brumales », vaporeuse on ne peux mieux, forceront le respect de votre serviteur. Le carpaccio de bœuf « farci » à la truffe, émincé finement mais pas trop, de chez le boucher, sa roquette, le demi poulet fermier, rôti, truffé sous la peau, pour un convive à l'appétit sur-dimensionné, sa pomme de terre en papillote, et le hamburger de bœuf Rossini (une spécialité de leur autre adresse) au couteau, ses frites, et son pain au pavot maison (quasiment) le meilleur sur Aix, nous la jouerons conviction et surtout pas déception. 
Une interprétation pas franchement expédiée ! On aurait (soyons sourcilleux), pourtant, souhaité un poil de cuisson en sus pour le poulet, cela étant, essentiellement, affaire de goût ! La crème brûlée « façon » saucière, épaisse et légèrement caramélisée, la tarte aux pommes « soufflée », crème légère, tout à la fois croquante et moelleuse, et le crumble aux poires revisité, pâte sablée et « brisée », nous confirmeront que cette « Basse cour » là jouera bien dans la cour des grandes !
Notre dégustation de vin au verre : Domaine de la Camaïssette en blanc et rosé.
A partager en toute amitiée de 11 à 16 €. Entrées de 12 à 19 €. Le plat des grands enfants 15 € (coquillettes au jambon de Paris et truffes « Brumales »). Hamburger de 19 à 24 €. Viandes de 16 à 27 €. Poissons de 25 à 35 €. (100% maison).
Ouvert du mardi au samedi, midi et soir.

La Basse Cour
11, avenue Fontenaille
13 100 Aix-en-Provence
Tél.: 04 42 92 30 66
Note : 13/20

mais aussi :
La Maison du Château
Montée de l'Église
13 790 Châteauneuf le Rouge
Tél.: 04 42 64 24 50

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire