lundi 14 octobre 2013

La Treille - 84 000 Avignon


Libre comme une bougie dans le vent !

Un hôtel particulier au beau milieu d'une île, c'est plutôt inhabituel ! Mais, si je vous disais que tout ça se passerait à quelques encablures des remparts de la Cité des Papes avec vue sur des péniches « encrées », vous seriez bien fondé à ne pas me croire ! Et pourtant, ce ne serait pas une billevesée, ce serait vrai ! De main en main, la « table ci-contre référencée » aura aboutie, depuis Octobre 2012, entre celles de Jean-Michel Leclerc, un autodidacte (on dira les choses comme cela) de la gastronomie, le genre de chef que l'on devrait apprécier au fil des dégustations … Une table en terrasse ? Le ciel « gris » nous en dissuadera ! On lui préférera la salle style bcbg, fauteuils en « Louis quelque chose » associés, tentures de taffetas châtaigne, et cheminée en trumeau affiché, de quoi deux (bonnes) heures passer ! Côté mise en bouche, le cromesqui de hareng, et sablé au Parmesan, sa crème de chèvre, ne se verra perturbé que par la scie électrique du « chantier » d'à côté ! C'est tout dire ! Le beignet d'escargots au beurre d'ail, fricassée de girolles et chorizo, et le foie gras du Puntoun, mi-figue, mi-raisin, s'inscriront dans l'assez peaufiné, sans, toutefois, la gastronomie bouleverser.
A contrario, le caneton en deux cuissons, navet boucle d'or glacé, et la volaille fermière écumée à la feuille de figuier, pommes dauphines de vitelotte associée (idem pour les deux plats, ça fait désordre), marqueront (très) nettement une propension, pour ce chef, au minimalisme, et à l'absence de générosité. Le plateau du fromager quant à lui, plantureux et pas ombrageux, ne nous dissuadera pas d'aborder l'aspect « sucré » de ce chef quelque peu déroutant, par certains aspects assez doué, et par d'autres d'une obscure mesquinerie! Le plateau de pâtisseries maison, tarte au citron (voluptueuse), religieuse chocolat et crème café, tarte framboise (charmeuse), baba au Rhum (en duo associé et pipette de Rhum pas brimée), mousse chocolat (façon miroir), et crème brûlée à l'orange, méritera (presque) à lui seul le détour ! On l'envisagerait, pourtant, (beaucoup) mieux précédé ! Un conseil chef, bannissez l'avarice au profit d'une magnanimité sincèrement affichée, faute de quoi vous dépérirez !!!
Notre dégustation de champagne et vin au verre : Taittinger et Château Le Plaisir Côtes du Rhône – blanc - 2011.
Menu affaire (uniquement le midi en semaine) 20 €. Formule 24 € (uniquement le midi, entrée + plat ou plat + dessert). Formule le week-end 29 € (entrée + plat + dessert). Formules 35 et 42,50 € (plat + dessert ou entrée + plat). Fromages 8 €. Desserts 16 €.

La Treille
Chemin de l’île de Piot
84 000 Avignon
Tél.: 04 90 16 46 20
Note : 12,5/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire