lundi 5 mai 2014

Sushi Times - 06 400 Cannes



Se maintenir dans la contemplation …

Changement radical d'ambiance, et de décor, en cette ruelle de l'arrière Croisette discrètement « blottie » face au Gray d'Albion, avec un Japonais en « version originale », parquet « Braque de Weimar », lumières tamisées, écran plat animé de visuels de l'Empire du Soleil Levant, et fontaines murales ruisselantes, de quoi « voyager » à « l'autre bout du monde » le temps d'un déjeuner « dés-occidentalisé » … 
Chez Madame Lwu, on favorisera l'essentiel, le service et la cuisine, celle d'un Maître sushi, Niyagawa, Japonais off course, et de son disciple (absent ce jour-là), Lee Kyung, qui, derrière son comptoir, « œuvrera » scrupuleusement et minutieusement tel un « automate » totalement humanisé, pour vous « façonner » sushis, temakis, sashimis, chirashis, california rolls, makis, et autres teriyakis, outre des spécialités Coréennes plus ou moins revisitées … Le saumon tataki mi-cuit, et salade wakame, d'une tendreté bluffante, le carpaccio de saumon, sa sauce yuzu pon et tori karaage, un style de nuggets de poulet à la mode Japonaise, s'imposeront comme les heureux gagnants d'une « loterie » toute de raffinement et volupté. 
Il ne saura être question, aujourd'hui, d'ignorer les sushis, thon rouge et saumon, excellentissimes, les meilleurs de la Côte (à un tarif défiant la concurrence même Parisienne), les sashimis thon rouge et Saint-Jacques, naturellement parfaits, les california rolls Ebi fry, crevettes croustillantes, et provocantes, les makis frits au thon et les teriyakis de poulet grillé en émincé, une configuration de savoir-faire propice à toutes les plus folles dégustations. Un véritable feu d'artifice de couleurs et de saveurs idéal pour les appétits mesurés (à condition de ne pas exagérer). 
L'aspect desserts marquera certes un peu le pas, mais on ne lui en voudra pas (trop) d'autant que le mochi, ce gâteau de riz fourré à la crème de haricot rouge (l'équivalent de la perle de coco Chinoise) et, Hotteok Ice cream (le dessert maison), une galette fourrée à la cannelle et au sucre brun, sa boule de glace vanille, réussiront, malgré tout, à maintenir l'effet de contemplation ! Ici, ce sera la garantie d'un dépaysement pas seulement gustatif d'autant plus quand une table d'une bonne douzaine de Coréens « plus vrais que nature » venus, par Korean Air, visiter notre bonne vieille France, et la Côte d'Azur en particulier (une destination qu'ils commenceraient seulement à découvrir), s'octroieront à eux seuls (quasiment) la moité des lieux !
On s'y serait cru !
Notre dégustation de saké : Dassai.
Menus 22, 23, 24 et 25 €. Entrées de 7 à 32 €. Sushi à la carte de 4 à 12 €. Temaki de 13 à 16 €. Sushi de 14 à 80 €. Sashimi de 17 à 55 €. Chirashi de 16 à 28 €. Sashimi à la carte (5 pièces) de 9,50 à 16 €. Teriyaki de 15 à 18 €. California Rolls (rouleau coupé en 6 à 8 pièces) 6 à 16,50 €. Maki de 5 à 16 €. Udon de 15 à 18 €.
Spécialités Coréennes : Entrées de 9,50 à 18 €. Plats principaux de 15 à 50 €. Garnitures de 3 à
10 €. Desserts de 5 à 8 €.
Ouvert du lundi au samedi.

Sushi Times
Sushi & barbecue Coréen
17, rue Notre Dame
06 400 Cannes
Tél. : 04 93 39 53 30 / 04 93 99 61 47
Note : 13,5/20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire