lundi 14 juillet 2014

L'EssenCiel - 06 000 Nice


Un peu trop « sous influence » ?

Un restaurant d'hôtel c'est très souvent l'inconnue, et, parfois même, une aventure ! Là, sur l'avenue Victor-Hugo, le huitième étage d'une hôtel **** labellisé, une terrasse-piscine un peu désertée en ce début Juillet (pour cause de coupe du monde, ou de ciel grisâtre ?), ce ne sera pas pour entamer notre optimisme naturel, même si l'on se sentira quelque peu esseulés la salle n'ayant aucun autre convive à notre portée. La vue à 250°, du Mont-Boron à la Tour du Negresco, et l'affabilité de Romy, notre très attentionnée serveuse, comblera notre impatience de pouvoir en « découdre » avec la cuisine de Caroline, la chef exécutive. Et puis, la bonne surprise « pointera le bout de son nez » avec un séduisant carpaccio de bœuf au sel de Colonnata, Parmigiano Reggiano, et Moncetta de bœuf Monta Rossa, sa pluie de Riquette, un tartare de daurade Royale sauvage, salade de choux, œufs de poissons volants, note d'agrumes et un foie gras de canard mi-cuit à la figue, filament de piment, pain brioché, et salade fraîche, le tout d'excellente facture, et versant esthétiquement dans le soigné. 
A contrario, l'entrecôte annoncée par Romy comme « géantissime » frisera l'hilarité avec un 200 gr tout mouillé, une pomme de terre confite aux herbes emplie de siccité, un cabillaud aux airs « malingres » (archi) réchauffé (du style qu'on laissera baigner dans l'eau chaude !), ses pois gourmands salvateurs ! Côté gambas, au wok, leur Julienne de légumes et leurs nouilles Chinoises à la citronnelle sauveront l'honneur d'une chef peut-être un peu (trop) « sous influence » ! L'assiette de chèvres fermiers de l'arrière-pays ne laissera pas indifférente. Un gros laps de temps plus tard (c'est dire que le service ne fera pas, côté cuisine, vraiment dans la célérité), le tiramisù aux fruits rouges en « bocal » dont les biscuits eurent été bien inspirés que de faire trempette, l'ananas rôti flambé au Rhum, son sorbet coco, et la rhubarbe pochée à la vanille Bourbon, glace au lait d'amande, ni ne déconcerteront, ni ne subjugueront ! Ceci étant n'en profitons pas pour discréditer ce qui, pour certaines tables, notamment Niçoises, représenterait la panacée !
Notre dégustation de vin : Sancerre - Les Kimméridgiennes - Patrice Moreux - 2013.
Menus à la carte 29 et 39 €. Menus du marché « A l'ardoise » 22 et 29 €. Menu enfant 12 €. Carte : Entrées 13 €. Plats (mer et terre) 22 €. Le coin du fromager 9 €. Desserts 9 €.
Ouvert tous les jours 12h à 23h.

L'EssenCiel
Bar - Restaurant
Splendid Hôtel & Spa
50, Boulevard Victor-Hugo
06 000 Nice
Tél. : 04 93 16 41 00

Note : 12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire