mercredi 24 septembre 2014

Pacific Monte-Carlo - 98 000 Monaco



Rien d'autre à déclarer !

En un temps (pas si) éloigné (4 à 5 années tout au plus) nous étions venus en ce lieu « mythifié » par nombre de Monégasques, un lieu qui, à l'époque, nous avait laissé pour le moins perplexes … 2014 serait-elle la grande année d'un Pacific « reconsidéré » et réappréhendé depuis Janvier dernier par Pascal Ramette (ex-proprio de la Petite Maison à New-York) nouvel associé de George Tsagamilis …
La vue des Jardins du Casino n'aura pas bougée d'un iota, mais, question déco, là, fort heureusement, Pascal Ramette aura usé de subtilité pour tout revisiter !
Coins douillets en alcôve, coussins satinés, champagnes (Ruinart, Dom Pérignon ou Veuve Cliquot) exposés, portraits de stars des « belles années », et orchidées en ordre dispersé, il ne faudrait pas trop nous bousculer pour nous laisser aller à pousser de la voix côté karaoké (35.000 titres assurés) dont, semble-t-il, la clientèle Russe serait (assez) « gourmande ».
Giuseppe, le maître de salle, aussi habile à nous escorter dans nos choix qu'à nous raconter les outrances de certains Russes emportés par l'élan … de la Vodka, s'inscrira dans le révérencieux.
Le tartare de thon, et avocat, sauce yuzu, le poulpe grillé sur lit de roquette et le magret de canard grillé, sa sauce aux pruneaux, s'annonceront en un triptyque conquérant et séduisant, mêlant les techniques Japonaises, Sud-Américaines, Orientales et Méditerranéennes. Cuissons idoines, appréhensions irréprochables, rien d'autre à déclarer ! L'entrecôte Américaine, 350 bons grs, provenance Ohio, délirante et ensorceleuse, les spaghetti « De Cecco » al pomodoro e basilico, et al dente, parfumés comme un flacon de Chanel (attention, dans le bon sens du terme), le risotto au Champagne, et copeaux de truffe, révérencieux et pas pernicieux, de ceux que l'on a aborde avec respect, un moment qui se révélera décisif au point d'en conclure qu'ici on aura vraiment tout révolutionné même si, nous l'apprendrons au moment des desserts, le patron n'aura finalement pas changé depuis notre précédent passage ...
L'Instant de Gordana Vukadinovic, la chef pâtissière, nous éblouira de « ses » créations, brownie, glace vanille maison, blue berry cheesecake, tiramisù et millefeuille de fraises, et il nous faudra être très, très sourcilleux pour en extirper quelques détails défavorables, notamment la cuisson un poil trop poussée du feuilletage du millefeuille et la présence excessive de la glace vanille (deux énormes boules) sur le brownie. Mais, là, c'est être extrêmement sourcilleux !
Notre dégustation de champagne et vin : Ruinart blanc de blanc - Château d'Esclans Wispering Angel - rosé - 2013.
Light and healthy (lumière et santé) de 5 à 28 €. Ram Bar de 17 à 29 €. Gourmet starters choice (gourmet entrées aux choix) de 16 à 45 €. Pasta et risotti de 23 à 38 €. The seven seas (les sept mers) de 25 à 49 €. U.S beef & meat (le grill) de 23 à 190 €. Side dishes de 5 à 28 €. Home made desserts (desserts maison) de 10 à 27 €.
Ouvert tous les jours au déjeuner de 11h45 à 15h, au dîner de 19h30 à 24h et karaoké de 23h à 3h.

Pacific Monte-Carlo
17, Avenue des Spélugues
98 000 Monaco
Tél. : + 377 93 252 030
Note : 14 / 20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire