samedi 13 décembre 2014

Ciel de Paris - 75 015 Paris


Une « envolée » gastronomique ...

Appuyer sur le bouton du 56ème étage cela procurera toujours la même sensation, surtout quand l'ascenseur n'aura rien enregistré et que vous trouverez à l'élévation toute les qualités de la discrétion ! 
Ceci dit, le « tir » une fois rectifié, quelques menu vibrations vous passeront par la plante des pieds et, une fois parvenu à destination, c'est un (très) léger tangage que vous enregistrerez ! Ceci dit, on « lui » pardonnera volontiers, malgré ses 39 années, que de trembler un peu ! Une table au balcon pour ne pas subir l'aplomb des 210 m et nous voici « calés » pour une « envolée » gastronomique dirigée par Christophe Marchais, le chef exécutif. Et si l'automne aura posé sa palette de couleurs sur nos arbres quel plus bel hommage Christophe pouvait-il nous « offrir » en révélant fruits mûris durant l'été, et champignons ? 
Le homard en salade d'herbes folles et vinaigrette à la truffe, fleur de caviar séchée, vaporeux et voluptueux, le foie gras en dégustation, poêlé, mi-cuit et tiramisù aux poires, son pain d'épices (au bar à millefeuille salé) et le cœur de saumon fumé, homard et crevettes, tuile de pain et chips de manioc, guacamole d'avocat, crème au citron de Menton (un peu « étrangère » à l'histoire) nous évoqueront des sensations bien affirmées issues de lointaines contrées. Pour le tout cochon, filet mignon rôti, poitrine croustillante à la vanille, joue confite au gingembre et miel, pommes rôtie du Touquet au beurre salé, jus de cuisson, la côte de veau rôtie à la sauge, cuite à basse température, rosée à cœur, au vin jaune « Artois » et chanterelles, gratin de Crozet et blette au Beaufort, et le homard « tout entier, tout décortiqué » aux champignons des bois et poireaux « meunières », riz vénéré façon civet, esthétiquement et gustativement impérial, ne vous laissez pas impressionner ! 
Ce sont là des mets simplement et judicieusement interprétés par un chef bien inspiré ! Les « soucoupes » lumineuses auront beau planer au-dessus de nos têtes, et la vue éblouir nos mirettes, nous resteront zen. Le Paris-Brest « à sa façon », crème mousseline au praliné et feuillantine, et le Mont-Blanc en « finger » allongé, son « doigt » de meringue, sa mousse de marron, le millefeuille, sa crème légère à la vanille Bourbon, et la pomme Tatin feuilletage caramélisé, chantilly à la mascarpone et à la vanille, s'imposeront comme des modèles du genre sans que l'on puisse remettre en cause la « démarche » pâtissière …
Notre dégustation de champagnes et vins au verre : Cuvée Rosé Laurent Perrier, Besserat de Bellefon « Cuvée des Moines » Blanc de Blancs, Saint-Estéphe Château de Boscq cru Bourgeois supérieur, et Gevrey Chambertin Domaine Bouchard Père et Fils.
Déjeuners gourmand 30 et 39 €. Menu Balcon 68 €. Menu Grand Balcon 134 €. Carte : Un de 25 à 105 €. Deux de 24 à 68 €. Trois de 35 à 46 €. Quatre de 12 à 16 €. Le Bar à Millefeuille version salé de 24 à 29 € et version sucrée de 14 à 15 €.
Ouvert tout les jours midi et soir.

Ciel de Paris
33, avenue du Maine
75 015 Paris
Tél. : +33 (0)1 40 64 77 64
Note : 15/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire