jeudi 11 décembre 2014

Le Lili - 75 016 Paris


Une envolée vers d'autres cieux !

Du nom d'une cantatrice ayant « régné » durant les années 20, le Lili aura décidé, depuis le 1er Août, de vous convier à un voyage tout à la fois onirique et gastronomique ! 
Alliant le rêve à la réalité, c'est au bout de la grande allée que « son » visage nous interpellera sans la moindre fausse note, sans excès, en douceur, pour atteindre cette (petite) merveille de déco ! Le ton d'entrée de jeu sera donné avec une jeune et charmante réceptionniste en tenue traditionnelle (associé au sol marbré bleu, précisera-t-elle) qui outre son affabilité, s'inscrira parfaitement dans l'esprit du lieu …
Monsieur Cheng, le décorateur ayant « œuvré » à la « destinée » décorative de cette table hors-paire, aura su allier la tradition Chinoise à l'Occidentale. Et si des amours nous « domineront » de leur regard, les colonnes de « bois brûlé », les rideaux écarlates façon Opéra, les fauteuils laqués de velours ocre, le tout sur moquette et parquet noir jais, il ne faudra pas s'étonner que « calés » soit en « box » intimiste (ici appelé alcôve), en fauteuil traditionnel, ou en « cage à oiseaux », vous vous envoliez vers d'autres cieux !
Marie, notre hôtesse culinaire, pointue sur le conseil, et dévouée dans le service, se proposera de nous accompagner dans la sélection des mets !
La déclinaison de Dim Sum en six « services », Siu Mai (au porc, crevettes et champignons noirs), Ha Kao (aux crevettes) Shanghaïens, Saint-Jacques et céleri, légumes et champignons, grillés porc, et chou pak choi, croustillants au taro et poulet, se fixera dans la galaxie des Dim Sum vénérés !
Là, à cet instant, roulement de tambour (façon de parler), Cyril Lignac, le chef adoré (par certains) et médiatisé, entrera en salle accompagné de sa « cour » (bonjour la modestie) pour se glisser dans le décor, et déjeuner là (presque) en toute simplicité !
Sur un air de Clocks de Coldplay à la mode Chinoise, le canard (un modèle issu d'Irlande, un « Silver Hill ») laqué à la Pékinoise, service en gants noir, découpé au mini « hachoir », en émincé, sa peau caramélisée, ses crêpes, se révélera, avant le Shangri-la, comme le meilleur de Paris !
La pyramide de poitrine de porc « ciselée » sur émincé de champignons, et lit d'épinards frais, comblera toutes les attentes (merci, Monsieur Pudlowski de l'avoir aussi bien photographié !).
Par contre, le monde de la pâtisserie, semblera totalement étranger à ce chef pourtant doué ! Le « pudding » à la mangue, et celui aux amandes, ne correspondra pas à grand chose sauf à un met vaguement sucré ! Seuls les tartelettes aux œufs et les croustillants de sésame à la crème sauveront l'honneur ! Et comme nous l'avouera le chef venu nous saluer, la nouvelle carte des desserts ne devrait (trop) tarder !
Notre dégustation de vin conseillé par le chef sommelier Xavier Thuizat : Meursault 1er Cru - Charmes - Domaine Xavier Monnat, selon la carte « en siège d'opéra » déclinée et sélectionnée en symboles, Jade, dragon, Prunis en fleur et Ba.
Déjeuner au Lili 68 €. Les Dim Sum de 14 à 23 €. Les entrées de 18 à 38 €. La rôtisserie de 28 à
98 €. Les soupes de 18 à 20 €. Les fruits de mer de 38 à 120 €. Les volailles de 28 à 48 €. Les viandes de 26 à 38 €. Les légumes de 22 à 28 €. Les riz de 18 à 30 €. Desserts de 10 à 18 €.

Restaurant le Lili
The Peninsula Hotel
19, avenue Kléber
75 016 Paris
Tél. : +33 (0)1 58 12 67 50
Note : 15/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire