mercredi 30 juillet 2014

Le Clos des Artistes - 06 410 Biot


Le langages des couleurs, et des matières …

Patrice et Sébastien, Sébastien et Patrice, une même destinée, un parcours commun, et une origine professionnelle à l'identique, le lycée Auguste Escoffier de Cagnes-sur-Mer. A par cela, ce qui les réunira saura-t-il ne pas les partager ? En ce 14 Juillet jour de Fête Nationale (sauf pour nous les irréductibles « blancs »), la terrasse bien exposée, et six tables bien ordonnées (le « Piccolo » d'à côté lui rognant quasiment tout l'espace), un soleil provisoirement affiché, et nous voilà tout attentionné ! Le feuilleté de tomate green zébra, ses crudités effilées et l'araignée de mer en effilochée, nous orienterons vers le mi-figue, mi-raisin, supputé ! La green zébra à la mode Tatin, un peu « absente » à notre goût, et l'araignée toute pimpante, s'inscriront dans la réserve. Un constat, symptomatique de l'état d'esprit du moment partagé entre générosité et intérêt du … tiroir-caisse ! 
Les filets de rouget, pommes Anna, courgette du pays et tomates séchées, honorables et respectables, le ris de veau en pomme révélée, sa poêlée de champignons de Paris, son riz de Camargue et le filet de canette rôti, ses frites à la graisse de canard, il ne faudra certainement pas en demander plus à un chef « bourré » de bonnes intentions mais, à l'évidence, passablement désorienté ne sachant à qui se fier ! Patrice, il vous faudrait valablement ré-estimer votre « passage » culinaire et la multitude d'opportunités ignorées ! Là, c'est un constat mitigé que je me dois d'assumer non sans vous mettre en garde car, après l'été, viennent les longues semaines
d'hiver …
Le vacherin glacé maison, mangue coco, le cheesecake framboise façon mignardises, la crème brûlée à la lavande et le tiramisù en verrine, ne suffiront pas à nous convaincre du contraire !
Notre dégustation de vin : Château Mistral - cuvée Nadia - Côtes de Provence - rosé - 2013.
Formule du midi : Salades de 11 à 14 €. Poissons et viandes de 14 à 16 €. Desserts 7 €.
Carte (soir) : Formule du Clos 22 €. Menu des Artistes 28 €. Menu dégustation 40 €. Menu enfant 20 €. Le Clos des Artistes vous invite à composer vous-même votre menu : ex. : Entrées de 9 à 10 €. Poissons de 14 à 19 €. Viandes de 15 à 18 €. Desserts 7 €.
Ouvert tous les jours de 10h à 22h et le vendredi à partir de 19h. Terrasse sur le place du village.

Le Clos des Artistes
4, chemin des Roses (près de la place)
06 410 Biot
Tél. : 04 93 34 39 36
Note : 12,5/20


dimanche 27 juillet 2014

Socca d'Or - 06 300 Nice



On ne pourra rêver mieux !

Que ceux qui aiment la socca se lèvent ! Que ceux qui la mangent avec les doigts restent, pour les autres, passez votre chemin ! 
C'est, peut-être, un peu excessif, mais ça pourrait « coller » avec l'esprit maison ! La rue Bonaparte n'est pas si vaste que vous ne pourrez la localiser ! La nouvelle salle (de 25 places) nous accueillera (voisine de quelques mètres du « navire amiral »), et nous de nous poser sur la seule table haute (pour quatre) où Valérie, la patronne, régnera en maîtresse éclairée. L'assiette de dégustation de socca, une socca tout à la fois onctueuse et (légèrement) croquante, en huile d'olive associée, une « tuerie » que même si vous y êtes hostile vous ne pourrez vous y refuser, et la pissaladière maison, formeront l’escadron d'attaque de cet instant riche en découvertes !
La pizza Reine fine et gracieuse, le Pan Panis, un burger « revisité », sauce tomate, panisse croustillant au basilic, caviar d'aubergine et chips de jambon, et la salade chouchou, trouveront grâce à nos yeux, et à nos papilles bien au-delà de nos attentes. Mais n'oubliez pas l'aspect dessert tout aussi séduisant que le reste, le clafoutis aux cerises, le sablé aux fraises en verrine, le sablé à la crème de citron façon crème brûlée (avec le camping gaz etc.) et le baba au Rhum, le tout maison sans contestation, on ne pourra rêver mieux et, surtout, plus authentiquement conçu, jusqu'à la chantilly !
Suggestions de 4,20 à 12 €. Socca de 2,60 à 6,80 €. Pizzas de 7,70 à 9,90 €. Salades de 3 à 10,30 €. Fromage 4,10 €. Pâtisseries de 4,10 à 5,10 €.
Label Cuisine Nissarde.
Fermé mercredi midi et dimanche toute la journée (Juillet et Août). Terrasse extérieure. Ouvert de 11h à 14h et de 18h à 20h.

Socca d'Or
45, rue Bonaparte
06 300 Nice
Tél. : 04 93 56 52 93
Facebook : La Socca d'Or
Note : 13/20



La Table Italienne - 06 400 Cannes


Quoi de plus rassurant !

Et si l'on parlait plages du midi, un coin (un peu) à part que l'on ignorerait volontiers au profit de la Croisette, mais qui, par je ne sais quel heureux trait du destin, s'inscrira dans notre parcours du jour. Une table « Italienne » à en croire l'enseigne, une table face à la mer et aux Îles de Lérins, une de plus me direz-vous ! Pourquoi autant de morgue dés lors que les exceptions existeraient bel et bien !
Sophie et Jean-Louis s'emploieront à préserver le sens de l'accueil et de la qualité, histoire, peut-être bien, de contredire certaines mauvaises langues qui voudraient que Cannes soit devenue un « repaire » de « malfrats » de la toque, de coincés du produits frais et d'obsédés du congelé !
La tomate Burrata, sa roquette associée, crémeuse on ne peux mieux, le frito-misto, beignets de scampis et calamars honorables et raisonnables, et l'assiette de beignets de calamars, tout cela s'annoncera sous d'assez bons auspices, en tout cas bien meilleurs que ce que, reconnaissons-le, nous appréhendions !
Le loup grille (apporté par le chef James), ses fenouils émincés, et son risotto en fenouil, sans que l'on puisse délirer à son sujet, l'assiette Neptune tartare de saumon, brochette de Saint-Jacques, gambas, scampi et ananas frais, quant à elle, plus attrayante, et la calzone, sauce tomate, jambon, mozzarella et œuf, parfaitement interprétée, au risque de choquer certains nous confirmeront que l'on peux s'inscrire là, sans fioritures aucunes, dans le respect du convive. Quoi de plus rassurant surtout lorsque vous verrez la livraison des dits produits se faire devant vous ! Côté desserts, la crème brûlée, tout juste sortie du four (plus crème caramel que crème brûlée d'ailleurs), la tarte au citron meringuée, pas la meilleure qui soit dans le domaine (d'autant qu'elle datera de la veille ce qui n'est pas franchement pardonnable si vous le permettez, Jean-Louis), et le tiramisù en verrine, ne produiront pas l'effet « booster » espéré, celui qui vous fait pousser des Ooooh, et des Aaaah, couverts par un silence de circonstance !
Notre dégustation de vin : Terre de Mistral - Rosalie - 2013 - rosé.
Pizzas de 10,90 à 15,20 €. Viandes de 14,90 à 23,90 €. Amuse-bouches de 13,90 à 17,90 €. Salades de 14,90 à 16,90 €. Risotto de 18 à 19,90 €. Pâtes de 16,90 à 21,50 €. Moules et frites maison
13,90 €. Poissons de 22,50 à 25 €. Desserts de 5,50 à 6,95 €. Menu Pinocchio 10,90 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir (service non stop en été). Service de livraison et de vente à emporter le soir.

La Table Italienne
13 boulevard Jean Hibert
06 400 Cannes
Tél. : +33 (0)4 93 39 72 22
Note : 12/20


jeudi 24 juillet 2014

Exposition FASHION ART du 1er août au 9 septembre 2014


La Galerie Carré Doré, Monaco est fière de présenter un des événements les plus attendus de l'été Monégasque, la IV édition de l'exposition FASHION ART du 1er août au 9 septembre 2014

Gala privé et rencontre avec les artistes, le 31 juillet à partir de 19h30
Cette année, la Galerie Carré Doré racontera une histoire d'amour.. Entre l'art, la mode et
les new technologies, avec une vision futuriste et glamour interprétée par des artistes de renommée mondiale.
Des glorieuses origines avec le maître Flavio LUCCHINI, précurseur du concept Fashion Art. D'art director dans de grandes éditions, au lancement de Vogue Italia, Glamour etc, à sculpteur et artiste, ses œuvres enquêtent sur le mystère du vêtement, comme expression sociale, culturelle, et amènent à réfléchir sur le monde contemporain. Il vante souvent ses collaborations et amitiés avec Federico Fellini, YSL, Oliviero Toscani et tant d'autres.
En passant par l'Art Couture de l'éclectique et provocateur styliste italien Gianni MOLARO avec 2 looks troublants, mystérieux, sculptés dans le tulle, de la collection Haute Couture … jusqu'aux nouvelles tendances interprétées par de jeunes stylistes italiens, 0770. Le but de leur union est de donner vie à une mode, qui va au-delà des schémas imposés. Ils se définissent comme « politiquement incorrect ». Pour arriver enfin au futur, avec la mode interactive du duo Londonien, CUTECIRCUIT.
Leurs robes incarnent le véritable New Technology Art. L'une d'entre elles affichent même les Tweets en live ! Leur tenues ont été portées par de nombreuses icônes pop, telles que Katy Perry, Laura Pausini, U2 etc.
Chaque coin de la Galerie sera un monde à part qui capturera les yeux des spectateurs et le transportera dans l'univers surprenant de la mode.

Photographie
Philippe Paschkes – France
« J'ai été extrêmement touchée par son travail, la profondeur de ses images, la personnalité de son stylisme qui relatent avec une rare beauté et une force inouïe, la splendeur du continent qui m'a vu naître : l'Afrique ». Voici les mots utilisés par SAS la Princesse Charlène de Monaco pour décrire le travail de l'artiste.
Fabrice Sandré - France
Les photos de Fabrice restituent, à travers ses installations, sa vision de la plus emblématique des poupées, une « Super Star » : Barbie. Sans autre intermédiaire que son appareil photo, et sans aucune retouche ou montage.

Peinture / Illustrations
Guido Daniele - Italie
Le body painting de Guido est connu dans le monde entier. La pièce qu'il présentera est une oeuvre en hommage à Klimt, où la peinture habille le sujet dans un sublime trompe l'oeil.
Michael Edery - France
Michael Edery apporte un souffle nouveau au pop art, celui d'un mouvement à mi-chemin entre modernité et richesses passées. Sa collection « Escarpin » vous donne des envies de hauteur, en vous perchant sur de hauts talons.
Rebecca Elliston - Angleterre
Rebecca a toujours eu un amour caché : l'illustration. Elle s'inspire de tout, des éditions de mode, aux gens qu'elle croise dans la rue. Tout commence avec un crayon, du papier puis de l'encre, et enfin les couleurs et le textures.
Natasha Nicole - Angleterre
Cette illustratrice utilise les nouvelles technologies de manière créative et a déjà publié ses travaux dans de nombreux magasines. Son travail a une esthétique forte, puisqu'elle est obsédée par les nouvelles tendances et ses designers chouchous.
José Romussi – Chili
Son travail est une recherche constante d'expression. Il réinterprète les images en créant de nouveau design, de nouvelles émotions, une nouvelle vie … Ses outils : papier et coton. On peut le définir comme « un couturier du papier », le tout dans un jeu de grâce, beauté et modernité.
Hayo Sol – Pays-Bas
Cet artiste pop art a développé sa propre technique en utilisant un pinceau de soie, de l'acrylique, de la peinture métallique, des cristaux Swarovski et même de la poudre de diamant !

Art Home Deco
Sophie Aubert – Monaco
Sophie Aubert crée des pièces qui incarnent le « sexy funny game », d'une manière très chic et contemporaine. Du fluo, du plexiglass, des sous-vêtements trempés dans la résine, des LED, un combo gagnant.
Carmen Franko – France
Carmen raconte l'histoire de Farinelli, la virtuosité, la diversité et la musicalité du personnage, à travers sa pièce d'Art Home Deco et en collaboration avec l'artiste Patrick Boussignac.
Gil Design - Monaco
Sa passion pour la beauté féminine, de la tête aux pieds, se traduit par des créations à la limite du surréalisme. Un escarpin géant de plusieurs mètres de hauteur, une console sur jambes... tout est permis.

Bijoux d'art
Alessandra Aiardo – Italie
Alessandra, passionnée de mode et de design, donne naissance à des pièces fortes, à un art à 360 degrés. Chaque bijou unit l'histoire de l'art, du design, de la mode. Tout en originalité.
Antonella Stanzione – Italie
Glamour et précieuse, la nouvelle collection d'Antonella Stanzione est un éventail de pièces d'art uniques, portables par toutes les femmes.

Installation
Adonai – Monaco
Adonai est un artiste touche à tout, il passe de l'art à la mode avec une facilité extrême. Il surprendra le public avec l'installation de sa nouvelle création.


Gala exclusivement sur invitation et rencontre avec les artistes 31 juillet - 19h30
Dress code : Cocktail

Le Gala débutera à 19h30 avec la présentation du concept Fashion Art par M. Philippe Paschkes. À 20h00, défilé statique des bijoux d'art d'Antonella Stanzione.
Puis les invités pourront assister au fashion show de CuteCircuit à 20h30, et admirer les installations de 0770 et Gianni Molaro. Le tout dans une allure entre glamour et art, musique live et champagne.

Galerie Carré Doré
5 rue Princesse Caroline
98 000 Monaco
+ 377 97 77 12 86
Du mardi au vendredi de 13h à 18h
Web : www.carredor-monaco.com // www.carredor-monaco-expo.com


mercredi 23 juillet 2014

Les Rosées - 06 250 Mougins


Une philosophie plus qu'un lieu …

Au pied du vieux village de Mougins, niché dans un écrin de verdure, se cacherait une vieille « dame » de plus de 400 ans d'âge, une bastide, simple, raffinée, étonnante si ce n'est même romantique.
Danielle Lhobet, la maîtresse de cette maison d'hôtes pas tout à fait comme les autres, aura rénové avec l'amour sincère et discret de ces provençaux fiers de leur patrimoine cette bastide pour offrir (façon de parler) à des convives en soif d'authenticité un séjour totalement hors du temps …
La décoration (sa véritable activité, en l’occurrence) relèvera d'un subtil mouvement alternatif entre le passé où le confort des objets cédaient le pas à l'esthétisme, et le présent où l'on sait, désormais, associer l'un à l'autre.

Le futur, l'inattendu, trouveront à s'exprimer aussi bien dans l'accueil que dans la cuisine où les mets « d'aqui » chantent la Provence lorsqu'ils évoquent l'amour et le respect du terroir. Ici, le chef cuisinera Bio et régional, c'est un engagement en biodynamie voulu par Danielle.
La bastide abrite quatre suites à la décoration chaleureuse et raffinée. Chacune ayant sa personnalité et son petit secret : une cheminée pour Sergey, une magnifique terrasse avec fontaine pour Isadora, un boudoir pour Saint Honorat et enfin une remarquable verrière pour Sainte Marguerite.
Au cœur du jardin se niche Gypsy, la roulotte, originale et poétique.
Les Rosées vous offriront plusieurs espaces de détente, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Des bains de soleil vous attendent dans le jardin tout comme au bord de la piscine. Sauna et jacuzzi extérieurs sont également à votre disposition.
Soirées Musicales "C'est pas classic" avec Yannis au Piano, Août 2014 : Samedi 23, Dimanche 31. Repas aux chandelles 39 € Apéritif Dînatoire 15-30 € 

Les Rosées Maison d'Hôtes
238, Chemin de Font Neuve
06 250 Mougins
Réservation au +33 (0)4 92 92 29 64



mardi 22 juillet 2014

Les Fleuristes - 06 000 Nice


 Donner vie à l'air du temps …

Il est, certes, assez loin (les années 60) le temps où Sonia Ingegerd Andersson fabriquait à la main des fleurs découpées dans du papier de soie, aidée, en cela, par tout son village …
La fleur décorative « made in SIA » était née !
Allaient lui emboîter le pas des bougies, des photophores, des luminaires, des cadres, des vases, du mobilier et des arts de la table dont les collections seraient renouvelées quatre fois l'an comme si tout ce « petit monde décoratif » devait se calquer sur le rythme des saisons !
C'est un peu ce que vous découvrirez chez nos fleuristes préférés, Alexandre et Jean-Claude, des professionnels passionnés jusqu'au bout des ongles dont l'amour de l'art, et du beau, se sera déjà révélé dans le petit monde de l'hôtellerie, au Grand Hôtel du Cap Ferrat, au Negresco, au Palais de la Méditerranée et au Royal Riviera en particulier, celui de la haute couture notamment chez Chanel, de la joaillerie chez De Grisogono et Tiffany & Co, dans les villas somptueuses de la Riviera, sur les plus beaux yachts ou lors de grandes réceptions comme des mariages féeriquement organisés, et décorés, par vos serviteurs.
Mais l'univers d'Alexandre et de Jean-Claude ne saurait se limiter au seul plaisir des yeux, l'olfactif, celui dont l'empreinte restera « gravée » en chacun de nous, s'identifiera à vous au travers de la ligne de senteurs de John-Paul Welton élaborées tels de véritables parfums.
Sélectionnant ses fragrances à Grasse, il les déclinera en diffuseurs de parfums d'ambiance et autres bougies parfumées, le tout élégamment présenté en un design alliant le noir et le chrome.
Et comme se plaisent à le prôner haut et fort Alexandre et Jean-Claude : Si les fleurs ont une âme, « Les Fleuristes » est leur paradis …
Ouvert 7j/7 du lundi au samedi de 8h30 à 20h et le dimanche de 9h à 13h.

Les Fleuristes Nice
Rivoli
Angle rues Rivoli/Buffa
06 000 Nice
Tél. : +33 (0)4 93 82 43 40
Mont-Boron
10 Boulevard Maeterlinck
06 300 Nice
Tél. : +33 (0)4 92 04 10 32




dimanche 20 juillet 2014

Hi Beach - 06 000 Nice


What did you expect ?

Passer de la Croisette à la Promenade des Anglais (presque sans étape) surtout quant il s'agira de plages serait-ce une mission risquée ? Préjugés ! 
Les galets (même s'ils font mal à la plante des pieds) devraient-ils à ce point rebuter que l'on oserait pas même s'y aventurer ? Préjugés ! Allez, exit tous ces préjugés et tenons-nous en aux faits, et rien qu'aux faits ! Pour le côté bétonné, pierres taillées et chaises mauves, ce ne sera, avouons-le, pas le (gros) coup de cœur ! Mais, côté plage, paillotes individuelles (pour quatre tout de même) et transats alignés (presque) à l'infini, une mise en scène œuvre de Matali Crasset leur architecte « affiliée », ce sera beaucoup plus réactif et sensitif ! Au point de s'y poser en toute zénitude …
La tomate déclinée zébra, cœur de bœuf, Crimée, sa Burratina crémeuse (en demi portion, c'est dire la portion entière!), le tartare de chair de crabe, son crémeux d'avocat, et betterave, majestueusement interprété, et la pissaladière impériale à souhait, goûteuse, enjôleuse, il faudrait être totalement insensible pour ne pas percevoir que ce chef là, Rémi Lemoine, pourtant précédé au titre de consultant par Mauro Colagreco, et keisuke Matsushima, se révélera « surdimensionné ». Une belle, très belle surprise, qui « remettra les pendules à l'heure », et nous d'en déduire que la Croisette ferait bien de se méfier ! 
Le tournedos de cabillaud, ses asperges et agrumes associés, parfaitement saisi, le paver de cochon cuit à basse température, ses frites de panisse et sa moutarde au piment d'espelette, et le risotto de Saint-Jacques, sa chiffonnade de jambon Batallé », créeront l’événement du genre que l'on oublie pas tant il s’inscrira dans le superlatif ! Que ce soit en zone Hi Play, Energy ou Relax, les trois zones voulues par Patrick Elouarghi, et Philippe Chapelet, les deux « maîtres à penser » d'un lieu hors normes, rien ne laisserait présager que ce fût aussi peaufiné, que dis-je, raffiné ! 
La tarte Tatin, authentiquement élaborée, sa crème fouettée au mascarpone, le cheesecake au Philadelphia, myrtilles et crumble au chocolat façon snickers, caramel beurre salé et ganache allégée, le millefeuille aux fraises, crème chocolat blanc et pistache, et le tiramisù en tradition, biscuit, moka et Mikado en jeu d'association (n'en rajoutez plus!), ce ne sera pas, je vous rassure, l'overdose, mais une délicieuse « corruption » qu'il nous faudra bien révéler …
Notre dégustation de vin : Château Sainte Marguerite - Côtes de Provence - rosé Bio.
Pizzeria on the beach (uniquement pour le dîner) : Pizza play de 13 à 14 €. Pizza energy de 15 à 17 €. Pizza relax de 12 à 13 €. Zone Hi Play : Pour commencer de 11 à 19 €. A suivre de 25 à 29 €. Un petit dessert de 9 à 10 €. Menu enfant 17 €. Zone Hi Energy : Pour commencer de 11 à 19 €. A suivre de 26 à 28 €. Un petit dessert de 8 à 10 €. Menu enfant 17 €. Zone Hi Relax : Pour commencer de 11 à 18 €. A suivre de 23 à 27 €. Un petit dessert de 10 à 11 €. Menu enfant 17 €.
Snack on the beach : Salade 11 €. Sandwich de 14 à 26 €. Gourmandises de 10 à 20 €.
Ouvert de Février à Octobre. De 8h à minuit. Soirée Hi Beach Party (7/ 22 Août et 6 Septembre).

Hi Beach
47, Promenade des Anglais
06 000 Nice
Tél. : +33 (0)4 97 14 00 83
www.hi-beach.net / www.hibeach-party.com / facebook : Hi Beach Party

Note : 14/20

samedi 19 juillet 2014

Au Di'Vin - 06 370 Mouans-Sartoux


Simplement concocté !

Mouans-Sartoux n'aurait peut-être pas figuré sur notre « parcours » gustatif, depuis la « disparition » de l'Aquarelle, et de son chef Ludovic ! Mais là, en passant rue Pasteur, une adresse affichant à son ardoise « frites maison » ne nous aura pas laissé indifférent ! Une légère brise, un soleil plein d'aplomb, sous le store baissé, Valérie se posera en maîtresse d'un lieu, certes, simplement élaboré, mais voué, essentiellement, au (vrai) fait maison ! La pizza Reine, toute en finesse, nous comblera d'aise. Fine, goûteuse, naturelle, un plaisir partagé ! La brochette d'onglet verticalement affichée, ses frites maison précisera Valérie, les gnocchis sauce au Saint-Marcellin et le tartare à l'Espagnole, ni trop, ni trop peu épicé, on ne pourra pas dire que le chef, Jérémy, se laissera déborder par l'aventureux !
Du solide, du (bien) maîtrisé, en un mot du vrai ! Même la chantilly toute de rose colorée prouvera, dixit Valérie, l'authenticité du produit ! Là, je suis contraint de contester, car les « innovations » en la matière sont légion, et le naturel ne sera pas leur référence majeure ! La panna cotta, la crème brûlée au Carambar, et les œufs en neige, fonctionneront sans qu'il soit besoin de leur chercher des qualités démesurées ! On se satisfera amplement d'une simplicité réellement appréciée.
Notre dégustation de vin au verre : Château Saint-Martin - 2013- rosé.
Spécialités de 12 à 36 €/2pers. Entrées de 12 à 14 €. Salades de 13 à 15 €. Pizzas de 10 à 14 €. Formule pizza luna (½ pizza) 12 €. Pâtes de 13 à 14 €. Tartares de 15 à 16 €. Viandes de 15 à 20 €. Brochette de 17 à 25 €. Spécialités (fondue) de 34 €/2pers, Aligot, Tartiflette de 16 à 17 €. Desserts de 6 à 7,50 €. Menu enfant 10 €.
Ouvert 7/7 jours, midi et soir (fermé le lundi en hiver).

Au Di'vin
15, rue Pasteur
06 370 Mouans-Sartoux
Tél. : 04 22 10 90 30
Note : 12,5/20



Le Bistrot de la Rague - 06 210 Mandelieu


Un cas de conscience …

Un ciel (légèrement) « voilé », un soleil pour le moins timide, le port de la Rague pour (tout) décor, ses voiliers et autres yachts amassés, une terrasse aérée, et des tables bien ordonnées avec vue plongeante sur les flots, comment ne pas s'imprégner d'une telle « identité » ? Une musique lounge, des mouettes « expressives », et Esther, la maîtresse du lieu de se faufiler de table en table pour s'enquérir du bien-être de ses convives, et nous de profiter d'un doux instant de félicité annoncé. Mais, patatras, minuit aurait-il sonné ? 
Le carpaccio de bœuf en version light, sans câpres ni oignons, ni pesto, le saumon fumé et le duo de tartare de saumon frais et fumé s'avanceront avec le signal de la clochette tintante du chef Didier. Pourtant, force sera de constater, côté tartare, que l'on demeurera un poil sceptique, d'autant que, coupé au couteau, il aurait eu une toute autre personnalité ! Idem pour le carpaccio de bœuf « aseptisé » façon Bigard affiché, reconnaissable entre tous, ils nous poseront tous deux un cas de conscience ! 
Ce n'est pas digne de vous, Didier ! « Dénoncer » ou ne pas « dénoncer », telle est la question ? 
La daurade Royale, environ 650 gr, juste grillée, ses linguini à l'huile d'olive, le carré d'agneau saisi à la plancha et la sole grillée, ses frites (malheureusement Mac Cain), se révéleront (assez) bien appréhendés sauf qu'on aurait pu espérer un peu plus d'authenticité d'un chef pourtant fort affable ! Dommage, car la cuisson de la daurade, de la sole, et celle du carré d'agneau s'inscriront dans l'honorable ! Côté desserts, le tiramisù malingre à souhait, l'un des plus calamiteux que l'ont ait eu à « tester », et le café Liégeois tout juste passable, on ne pourra pas dire, Didier, que vous vous soyez surpassé !
Il serait urgent de penser à vous remettre en question et d'oublier les produits « falsifiés » !
Notre dégustation de vin : Baron de Ladoucette - Château de Nozet - Pouilly-sur-Loire - 2008.
Menu du marché 24 € (uniquement le midi, change toutes les semaines). Menu 35 €. Menu enfant 12 €. Carte : entrées de 15 à 20 €. Pâtes fraîches de 13 à 26 €. Salades de 12 à 17 €. Poissons de 8 € (les 100 gr) à 29 €. Huîtres de 14 à 23 €. Viandes de 19 à 69 € (2 pers.). Desserts de 6 à 11 €.
Fermé le mercredi. Parking gratuit pour les clients du restaurant.

Le Bistrot de la Rague
Port de la Rague
06 210 Mandelieu
Tél. : 04 93 49 93 48
Note : 11/20




mercredi 16 juillet 2014

Les Grandes Vacances Par Inès de la Fressange et La Tarte Tropézienne


A peine finies, on en voudrait encore ! On y pense toute l’année, avec bonheur et nostalgie, en attendant avec impatience les prochaines !
Pour Inès de la Fressange, les vacances d’été sont essentielles. Elles se passent en France, au cœur de la Provence, pas très loin de Saint-Tropez où elle est née. Elles sont synonymes de retrouvailles chaleureuses en famille ou entre amis et de joies simples, comme le moment privilégié de la sieste à l’heure où il fait le plus chaud. Pour Inès de la Fressange, il suffit d’évoquer La Tarte Tropézienne pour se sentir en vacances. Pour elle, La Tarte Tropézienne a le goût des merveilleux souvenirs d’enfance, de l’été, de tous les étés et des fêtes légères. C’est pour cela qu’elle célèbre cet été avec La Tarte Tropézienne « Les Grandes Vacances » !
Avec son talent et son imaginaire ensoleillé, elle habille les boites de La Tarte Tropézienne.
Véritables hymnes à l’ambiance colorée et légère de Saint-Tropez, ces petites boites deviennent de joyeux écrins pour ramener dans nos valises nos plus beaux souvenirs de vacances.


Petites confidences estivales d’Inès de la Fressange

Quelles sont vos vacances préférées ?

Assurément celles de l'été ! Je les appelle encore " les grandes vacances ", je sais ça fait un peu " Martine à la plage " et je suis la seule au bureau à partir un mois entier. Le mois d'août est mon préféré, peut-être parce que j'y suis née, au bord de la mer, devinez où ?!

Qu'est ce que vous évoque La Tarte Tropézienne ?

Ah non, là vous me demandez mon autobiographie ! La Tarte Tropézienne pour moi c'est au-delà de la madeleine du p'tit Marcel : c'est toute mon enfance !
C'est la rue de Saint-Tropez dans les années 70 où en jeans pattes d'éléphants (Lothar's pour les initiés) et en sandales (Rondini pour les connaisseurs) on allait chercher ce dessert synonyme de vacances, fête, été.
Mes souvenirs ressemblent à un roman de Sagan. Mais à l'inverse de Proust c'est quand je pense à mon enfance que j'ai le goût de La Tarte Tropézienne.
Un souvenir mais toujours d'actualité.

L’histoire de la Tarte Tropézienne

Tout commence en 1955 lorsque Alexandre Micka ouvre une pâtisserie place de la Mairie à Saint-Tropez. Il y propose une brioche à la crème inspirée d’une recette de grand-mère, dont il garde jalousement le secret.
La même année, le petit village tropézien commence à connaître la gloire avec le tournage du film « Et Dieu créa la femme ». Toute l’équipe du film découvre alors la pâtisserie d’Alexandre Micka. Brigitte Bardot, qui raffole de ce dessert autant que du soleil de Saint-Tropez, suggère alors au pâtissier de baptiser son gâteau : « La Tarte Tropézienne ».
C’est le début du succès. Aujourd’hui, La Tarte Tropézienne est la douceur emblématique de Saint-Tropez. Elle doit son succès à cet équilibre inimitable entre la fermeté de sa brioche gourmande et parfumée et la délicatesse de sa crème onctueuse.

La boite de 8 Baby Trop’, édition limitée été 2014, 15 € par Inès de la Fressange
à partir du 4 juillet dans les boutiques La Tarte Tropézienne

SAINT-TROPEZ • 36 rue Georges Clémenceau et Place des Lices
NICE • Aéroport International, Terminal 2
PARIS • 3 Rue de Montfaucon, 6e

#InesxLaTarteTrop


www.latartetropezienne.fr



Info

lundi 14 juillet 2014

Le Délice des Filles - 06 370 Mouans-Sartoux


Des saveurs déterminées

Place Suzanne de Villeneuve des Arcs, face au Château de Mouans-Sartoux, les platanes tout ébouriffés s'émoustilleront dés notre arrivée ! Le calme avant la tempête ? Non ! Le ciel radieux nous rassurera ! Florence, une ex-collaboratrice en salle (d'il y a 12 ans, tout de même) de Serge Gouloumés, le chef du Mas Candille (parti, depuis peu, vers son Gers natal) aura su « insuffler » une nouvelle vie à ce « mouchoir de poche » plus orienté, esthétiquement il s'entend, vers la sandwicherie que la restauration. 
La planche de charcuterie, chorizo, jambon cru, et saucisson, se révélera judicieusement sélectionnée, sans verser toutefois dans l'excès de zèle, le saumon fumé artisanal de chez Jérôme Ravel, un traiteur local, s'affichera tout en souplesse et saveurs déterminées ! Pour le wok de poulet aux légumes revisité, le magret entier de canard de la ferme des Palmiers (ancien fournisseur de la Comtesse du Barry), volubile et pas gracile, hormis le filet de daurade, ses légumes « revus et corrigés », à l'évidence (trop) saisi (chef Sébastien, évitez de précuire le poisson, ou de l'oublier sur le feu, on ne vous en tiendra pas rigueur, sachez-le !), comment ne pas s'étonner d'une telle qualité ! Le coulant au chocolat magiquement interprété, le crumble de rhubarbe et le macaron caramel beurre salé, outre un flan « expérimental » testé en sortie de cuisson, « qualifié » par Florence de pas assez sucré, s'inscriront dans le peaufiné et la subtilité. Pas de doute, cette table là vaut le détour !
Notre dégustation de vins au verre : Côtes de Provence Équinoxe - Ferry Lacombe - rosé et Côtes de Gascogne - Domaine Uby 0² rosé pétillant.
Plat du jour 9 € (le midi). Formule du midi 12 €. Carte : Entrées de 9 à 18 €. Salades de 12 à 14 €. Fromages de 6 à 12 €. Planches des délices de 16 à 25 €. Plats de 12 à 18 €. Desserts de 4 à 5,50 €.
Tapas le soir. Ouvert de 9h à 23h45.

Le Délice des Filles
Place du Château
8, Place Suzanne de Villeneuve
06 370 Mouans-Sartoux
Tél. : 04 92 92 86 04
Note : 12,5/20


Le Temps des Mets - 06 300 Nice


Une belle opiniâtreté

Un chef, Thomas Bourbiaux, et un boss, Jean-Marie Arnaud, juste de quoi vous « initier » à ce nouveau « né » une table située dans le quartier du Petit Marais, rue Bonaparte très précisément, un espace de quelques 22 places en association de tons gris et mauve, lustres à pampilles, poutraisons revisitées, et toiles exposées (René Arnoux). Ce jour-là, la « désertification » fera loi ! Pas âme qui vive,mais ce ne sera pas un cas unique puisque, aux alentours, les commerçants en ces premiers jours de Juillet feront grise mine ! 
Les filets de bar marinés aux herbes et fruits frais, sorbet à la mangue, savoureux et vertueux, et la salade d'artichauts violets (crus), copeaux de Parmesan, et tomates confites, confirmeront, s'il en était besoin, qu'une « petite » table peut ravir les papilles sans s'inscrire dans le pompeux ! Le risotto aux artichauts violets, pousses d'épinard et lard fumé, le magret de canard en aigre doux à la confiture de ratatouille et vinaigrette de tomates, et le tartare de bœuf aux tomates séchées, Parmesan et basilic, procéderont d'une même passion ! Produits frais bien sélectionnés, associations de mets, et amour du travail bien fait ! Merci, Thomas, pour cette belle opiniâtreté !
A contrario, la tartelette à la crème de fraises, le parfait glacé maison aux fraises et le cocktail de pêches au thé vert, son crumble de pistache, marqueront un peu le pas, et l'on sentira, malgré tout, l'absence d'un (ou d'une) chef pâtissier(e). Non pas que la qualité désespérera, mais que la créativité manquera un peu à l'appel !
Notre dégustation de vin au verre « suggérée » par Jean-Marie  : Pays du Var « Et vin le temps des raisins » - Esquiss.
Ardoise de 7 à 19,50 €.
Ouvert du Mardi au samedi, midi et soir.

Le Temps des Mets
35, rue Bonaparte
06 300 Nice
Tél. : 04 93 31 79 77
Note : 12,5/20


L'Avion - 06 400 Cannes



Le mystère planera …

Vous aimez les vieilles carlingues d'avion ? Sur Cannes, une seule adresse, à quelques encablures du Palais des Festivals, que Virginie, la maîtresse du lieu, mènerait d'une « poigne de fer », mais non sans affabilité. 
L'avion (immatriculé FBV2X) qui s'« inscrira » indiscutablement dans la structure même de l'établissement, au plafond, verra l'origine de sa présence ici jalousement gardée par son initiateur, Virginie n'ayant pas réussi à obtenir de son prédécesseur la moindre explication ! Le mystère « planera » donc éternellement ! 
Là, en terrasse, une table ronde, et Virginie de nous vanter les mérites de son pizzaïolo, Paolo, de son chef, Gilles, et de sa pâtissière Lætitia, que des bons à l'entendre nous expliquer le pain maison fait par le Pizzaïolo, la pizza dont il fera virevolter la pâte du bout des doigts, et les desserts maison de sa pâtissière préférée ! La pizza mozzarella, tomate, jambon cru, origan et olives noires, enjôleuse et voluptueuse, que nous partagerons à trois, le tartare de bœuf huile d'olive, copeaux de Parmesan et frites, le tartare de saumon, et le cheeseburger, pain brioché maison, viande hachée maison, tout cela nous convaincra qu'on peux faire dans la simplicité mais avec élégance et efficacité !
Le tiramisù au café, celui au Nutella, et la crème caramel, n'engendreront pas la mélancolie. Générosité et perspicacité de produits excellemment « interprétés ».
Notre dégustation de vins au verre : Petit Chablis et Pouilly-Fumé.
Formules (uniquement le midi) 10,40 €, 12,50 € et 15,80 €. Menu du Palais 17,30 €. Menu Cannois 19,30 €. Menu Festival 26,80 €. Menu enfant 9,20 €. Carte : Entrées de 8,50 à 15,20 €. Salades de 4,90 à 16,20 €. Pizza au feu de bois de 10,30 à 13,50 €. Viandes de 12,50 à 24,80 €. Poissons de 14,80 à 18,30 €. Pâtes de 9,80 à 13,80 €.
Ouvert tous les jours. Terrasse extérieure.

L'Avion
4 rue Jean de Riouffe
06 400 Cannes
Tél. : 04 93 39 43 62

Note : 12,5/20