dimanche 24 mai 2015

Le Parc - 92 100 Boulogne-Bilancourt


De derrière les fagots …

Eh oui, encore (et toujours) un bistrot, mais cette fois-ci pas (totalement) Parisien, un Boulonnais « pur jus », dans le quartier « chic », juste derrière le stade de Roland Garros, un (petit) bistrot de derrière les fagots, à l'ancienne, à peine restructuré côté faïenceries, avec son avion au plafond œuvre de Mourry, ses fauteuils d'osier tressé, ses banquettes de simili écarlate, et sa colonne en « miroir brisé », le tout conservé (presque) dans son jus ! 
La carotte râpée, les haricots verts frais, champignons de Paris, et le saumon mariné comme un hareng, pommes de terre tièdes, nous rappelleront que la simplicité, y'a rien de mieux ! Le filet de bœuf, origine Hollande, ses frites maison, l'andouillette AAAAA, et la sole meunière, environ 400 gr, sa purée maison, tout cela nous évoquera le bien pesé, le bien pensé, et surtout pas le bâclé ! La carte respectera ses « engagements » et l'on glissera tranquillement vers celle des desserts avec le secret espoir d'une découverte inspirée. La crème brûlée, le demi-éclair (à la chantilly totalement incongrue), la crème caramel, et le Paris-Brest, camperont l'esprit pâtissier du lieu (maison, sauf pour la Tatin, nous dira-t-on) avec le meilleur (la crème brûlée) comme le (pas tout à fait) pire, l'éclair au café !
Le Paris-Brest (sorti de réfrigérateur) demeurant un peu en retrait... Mais là, au soleil, sur la terrasse, on serait (presque) prêt à pardonner !
Notre dégustation de vin : Pouilly Fumé Ladoucette - 2011.
Formule midi 26 € (entrée/plat ou plat/dessert avec un verre de vin ou un café). Carte : Entrées de 6,50 à 24 €. Entrées de mer de 9 à 12 €. Spécialités de 15,50 à 58 € (côte de bœuf de la Maison André pour 2). Viandes de 17,50 à 22 €. Poissons de 17 à 33 €. Fromages de 8 à 12 €. Desserts de 6 à 11,50 €. Banc de l'écailler en hiver.
Ouvert tous les jours, midi et soir.

Le Parc
62, rue du Château
92 100 Boulogne Billancourt
Tél. : 01 46 05 00 52
Note : 13/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire