vendredi 27 novembre 2015

L'Orangerie - 75 004 Paris


Un voyage jusqu'à l'émotion !

L'église Saint-Louis en l’Île « veillerait » encore et toujours sur son vieux voisin d'en face, haut lieu des nuits Parisiennes, créé à l'époque par Jean-Claude Brialy (qui le conservera 40 ans, tout de même) tombé, depuis la disparition de ce dernier, quelque peu en désuétude. 
Le renouveau s'y sera installé avec Michel et Malika Puren qui, sans s'inscrire dans le culte de la personnalité bien qu'ayant conservé quelques traces du passé, histoire de perpétuer le souvenir des classiques du cinéma Français, n'en auront pas moins imprimé leur propre empreinte ! 
Côté déco, le charme sera ici se mise et l'on aura pris soins de conserver cette sensation d'auberge de village et ce côté chic-cosy propice à la convivialité, dont on trouvera la trace jusqu'aux toilettes voûtées avec projection permanente de « pépites » cinématographiques en noir et blanc, ou colorisées, du cinéma Français, également projetées en fond de salle, ou au-dessus du bar, et parfois selon un thème préétabli comme cette soirée, tout prochainement, « Soupe aux Choux » ! La salade gourmande, foie gras de canard, petits pois, mange-tout et haricots vert frais, tout en humilité, la terrine de foie gras de canard et la terrine tiède langoustine et saumon, tout cela s'inscrira dans le raffinement de produits hyper frais, judicieusement appréhendés. 
Le carré d'agneau de l'Aveyron, rôti, bien rosé, généreux dans l'âme, le filet de bœuf d'Aubrac, très persillé, de la femelle précisera Michel, son gratin Dauphinois, et le filet de canette à l'orange, rosé à cœur, révéleront une capacité de séduction, celle d'un chef au savoir-faire indéniable, et à l'ouverture d'esprit en rapport avec la situation du moment ! Et puis, l'instant de tous les « dangers », celui où certains seraient bien inspirés de s'abstenir (ou de passer leur chemin) mais qui ici révélera un soin tout particulier pour des desserts, certes simples, mais fort bien élaborés avec l'amour du travail bien fait tels cette tarte des demoiselles Tatin, cette crème brûlée, et cette crème au chocolat à l'ancienne, vertu de l'état d'esprit de Michel Puren …
Notre dégustation de vins au verre : Domaine Michel Mallard et fils, Ladoix - 2012, et Domaine des Terrisses - Gaillac - Brigitte et Alain Cazottes.
Carte : A l'heure du déjeuner : 19 € (entrée + plat ou plat + dessert) et 25 € (entrée + plat + dessert). Entrées de 13 à 19 €. Plats de 22 à 32 €. Desserts de 8 à 10 €.
Ouvert du mardi au dimanche, midi et soir.

L'Orangerie
28, rue Saint-Louis en L’île
75 004 Paris
Tél. : 01 46 33 93 98
www.orangerieparis.com / Facebook : L'Orangerie Paris

Note : 14 /20    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire